mercredi , 21 août 2019
Accueil / Actualités / 10e édition du Salon de l’action bénévole | S’impliquer «peu importe le temps»
10e édition du Salon de l'action bénévole

S’impliquer «peu importe le temps»

 

 La 10e édition du Salon de l’action bénévole se tiendra le 23 septembre prochain à l’hôtel le montagnais sous le thème «Peu importe le temps».

L’un des objectifs de l’événement, qui se tiendra de 10h à 16h, est de contribuer au développement de l’action bénévole. Ainsi les organisateurs invitent les étudiants, les familles et les enfants à donner de leur temps, que ce soit cinq heures par semaine ou par année, hiver comme été, le matin ou même le soir.

Ce salon est une «porte ouverte sur la diversité» selon la coordonnatrice du Centre de l’action bénévole de Chicoutimi, Valérie Tremblay. Plusieurs bénévoles seront rassemblés afin de contribuer à la réalisation d’activités que ce soit dans le domaine de la santé, des services sociaux ou encore du sport. Plusieurs kiosques seront aménagés afin d’accueillir le plus de personnes possible.

Président d’honneur

Le président d’honneur de cette édition du salon sera l’animateur de vie spirituelle et d’engagement communautaire à l’École secondaire Charles-Gravel, Pascal Audet. Pour Mme Tremblay, le choix du président d’honneur n’a pas été compliqué puisque pour cette édition, les organisateurs voulaient miser sur le dynamisme, ils voulaient qu’il ait un côté rassembleur et le premier nom auquel ils ont pensé était celui de Pascal Audet. Les organisateurs ont même mentionné qu’il «voulait sa couleur au salon».

«Je suis vraiment content d’avoir été approché pour être le président d’honneur, affirme M. Audet. Je m’implique dans le bénévolat depuis que j’ai huit ans, j’ai ça dans le sang. »

À propos de Marie-Michèle Coutu

Kingsey Falloise d’origine, mais maintenant Drummondvilloise et Victoriavilloise à ses heures, Marie-Michèle Coutu a quitté son petit nid familial pour venir s’installer à Jonquière il y a maintenant deux ans avec un seul but en tête : travailler à RDS. Curieuse, passionnée, fonceuse et avec un certain (très fort) caractère, cette jeune femme de 20 ans à un intérêt pour le monde des médias depuis qu’elle a vu œuvrer Chantal Macchabée à RDS. Fan des Canadiens depuis sa tendre enfance, petite joueuse de soccer (elle mesure juste 5 pieds 3) et amatrice incontestable de la sauce à spaghetti de sa mère, Marie-Michèle n’a pas surpris son entourage lorsqu’elle leur a annoncé qu’elle quittait la maison pour étudier en journalisme de l’autre côté du Parc des Laurentides. Globetrotteuse lorsque les finances lui permettent et joueuse de bowling extraordinaire, Marie-Michèle n’est pas seulement passionnée du sport, mais aussi tout ce qui touche l’actualité internationale ainsi que canadienne. Son plus grand rêve serait de couvrir les Raptors de Toronto (NBA), mais pour une chaîne sportive francophone.

À voir aussi

Période de changement de pneus tardive dans la région

Le Saguenay-Lac-Saint-Jean vit une période de changement de pneus plus tardive et plus graduelle que …