ERD | Gilles Tremblay veut changer les choses

Pour la chef de l’Équipe du renouveau démocratique (ERD), Josée Néron, savoir répondre aux besoins des candidats est primordial. C’est pourquoi elle a choisi de présenter comme bénévole le directeur-organisateur de campagne (DOC), Gilles Tremblay. 

M. Tremblay offre de son temps depuis 2013 au sein de l’ERD. Gestionnaire d’entretien chez Rio Tinto, l’homme doit conjuguer travail et bénévolat.

«Oh ça oui il faut gérer notre temps! J’ai joué trois parties de golf au lieu de 27 cette saison. Tout est une question de choix, avoue le passionné de politique. Je reçois aussi beaucoup de support de ma conjointe.»Ce dernier était vice-président de l’ERD avant de démissionner cette année pour le poste de DOC.

Un travail à plusieurs volets

Son travail consiste en l’utili-sation d’un logiciel de pointage. Le bénévole entre des données récoltées par les candidats qui effectuent du porte-à-porte. Il répond également aux besoins des candidats et élabore la logis-tique de campagne. Lui-même peut compter sur des mentors.

M. Tremblay s’implique dans le milieu politique depuis 1976. «De trois à quatre heures par jour durant quatre jours ou plus par semaine, ça demande de la rigueur, raconte le père de famille. Nous avons la chance de changer ce qui nous entoure, si nous ne mettons pas du nôtre, la société restera la même.»

«Une campagne pour les élec-tions prend beaucoup de temps, alors plus le nombre de bénévoles est élevé, plus nous avançons», renchérit Josée Néron.

À propos de Zoé Le Gallic-Massie

Zoé Le Gallic-Massie est une friande d’aventures. Étant nomade, il est plutôt difficile d’identifier son lieu d’origine, car elle provient d’une famille éclatée aux quatre coins du Québec. Comme elle aime croquer à pleines dents dans la vie, elle a commencé à rédiger un blogue quand elle a voyagé en Amérique centrale. Ensuite, elle s’est retrouvée tout bonnement comme recherchiste au Global Welcome Centre à l’Université de Winnipeg pour aider les immigrants sur leur nouvelle terre d’accueil. Après sa deuxième session, elle a envoyé son curriculum vitae un peu partout au Québec, et la Télévision de Charlevoix Ouest est finalement l’endroit où elle a atterri ! Enfin, elle aime comprendre les différents univers des gens pour en apprendre le plus possible sur les réalités vécues sur cette planète terre …

À voir aussi

Franc succès pour l’ouverture de la pêche aux poissons de fond

C’est officiel, la saison de pêche aux poissons de fond peut enfin débuter ! Tant …