Jeunesses musicales du Canada | Une équipe du tonnerre

Le centre des Jeunesses musicales du Canada (JMC) à Jonquière travaille d’arrache- pied depuis 60 ans pour permettre la tenue de concerts classiques au Saguenay. C’est grâce à la quinzaine de bénévoles dévoués qui reviennent année après année qu’un tel succès est possible.

«C’est vraiment un travail d’équipe, explique le président du centre, Luc Bouchard. Tout le monde est important.» Sa conjointe, Huguette Girard, et lui occupent la fonction de couple responsable depuis près de 10 ans, et ce, bénévo- lement. Le centre de Jonquière travaille avec la responsable de celui de Chicoutimi, Madeleine Croft. Grâce au travail de tous, ils arrivent à offrir cinq récitals de qualité à leurs abonnés, dont un concert relève où des jeunes musiciens de la région ont la chance de se produire.

La fidélité des bénévoles fait la force de l’équipe. En entrevue, M. Bouchard a souligné l’im- plication remarquable de certains d’entre eux. «L’une des membres de notre équipe s’implique depuis 55 ans main- tenant, affirme-t-il avec fierté. Tous sont très généreux de leur temps. On est tous à la retraite, mais on travaille fort!»

En effet, de la recherche de commanditaires à l’accueil des artistes et du public, les béné- voles sont toujours présents. Le travail commence au printemps alors qu’il faut joindre par télé- phone tous les abonnés pour les inscriptions. «Ça fait beau- coup de monde à rejoindre, mais on y arrive parce qu’on est nombreux»,assureMmeGirard. Depuis huit ans, tout est vendu à l’avance et le centre répond bien à la demande des abonnés.

Le centre se démarque en offrant aussi un repas après chaque représentation. C’est une opportunité extraordinaire pour les spectateurs puisqu’ils ont la chance de rencontrer les musi- ciens qui sont venus de partout au Canada. Cela demande cepen- dant beaucoup de travail. «Il faut monter la salle, garnir les tables, prévoir assez de nourriture pour tous et servir tout le monde», énumère M. Bouchard.

Le centre JMC de Jonquière amorce sa saison ce dimanche à la salle Pierrette-Gaudreault. Ladom Ensemble présentera alors un concert aux saveurs multiculturelles

À propos de Camille Boutin

C’est à la suite d’une rencontre avec Audrey Gagnon, journaliste pour le TVA Nouvelles Montréal que Camille a eu la piqûre du journalisme et qu’elle a choisi d’amorcer une formation en journalisme au Cégep de Jonquière. Camille Boutin est originaire de Terrebonne, en banlieue nord de Montréal. Depuis son entrée, elle a vécu toutes sortes d’expériences très formatrices. Elle a eu la chance de participer au Forum Étudiants en janvier dernier, une semaine de simulation parlementaire intensive durant laquelle elle a alimenté une quotidienne de plusieurs chroniques cinglantes. Camille a aussi coanimé une émission de radio sur les ondes de CKAJ et collaboré au Web magazine La Cerise en tant que journaliste. La cuisine, le chant et la lecture ne sont que quelques-uns de ses passetemps favoris. Les domaines de la psychologie et des sciences l’intéressent beaucoup. À 19 ans et demi, Camille souhaite s’inscrire à l’université en psychologie pour réaliser son rêve de devenir psychologue.

À voir aussi

COVID-19: les secrets d’un tournage sécuritaire

Grâce au travail acharné des producteurs et des réalisateurs, aucune éclosion ne s’est produite dans …