dimanche , 24 janvier 2021

Mairie de Saguenay | Blackburn fait officiellement son entrée dans la course

Le candidat indépendant à la mairie de Saguenay, Jean-Pierre Blackburn, a déposé officiellement sa candidature au bureau de la directrice des élections, Caroline Dion, lundi après-midi. Il est le deuxième à le faire après Arthur Gobeil, vendredi dernier.

«Je suis prêt, je veux faire profiter la population de mon bagage de connaissances», a affirmé l’ancien député conservateur à la sortie de sa rencontre avec Mme Dion. L’honnêteté et la transparence sont les qualités que M. Blackburn priorisera s’il devient maire de Saguenay.

Les procédures électorales comportent deux nouveautés cette année. Premièrement, les candidats à la mairie doivent signer un document à la suite de leur assermentation dans lequel ils s’engagent à ne pas faire circuler la liste électorale.

De plus, les aspirants au titre de maire ne pourront plus accueillir les gens à l’extérieur des bureaux de vote lors de la journée d’élection comme cela se faisait dans le passé. Cette pratique est perçue comme étant intimidante pour un électeur qui s’apprête à passer aux urnes, selon les dires de Caroline Dion.

Les candidats ont jusqu’au vendredi le 6 octobre pour déposer leur candidature au bureau de la directrice des élections.

Blackburn réagit aux commentaires de Dominic Gagnon

 L’ancien ambassadeur du Canada en France a réagi aux propos du chef du Parti des citoyens, Dominic Gagnon. Ce dernier a critiqué dans un communiqué de presse le souhait de M. Blackburn de vouloir construire deux nouvelles centrales hydroélectriques. M. Gagnon estime que ce projet mettrait en péril la sécurité des riverains.

«Il faut savoir regarder son domaine d’expertise, M. Gagnon est médecin, alors que j’ai regardé le dossier avec des ingénieurs de Cegertec qui avaient fait une étude de ces deux projets en 2007», a souligné le candidat indépendant. Selon lui, il ne faut pas dire “non” trop rapidement, mais plutôt réévaluer le dossier en profondeur dans le but d’apporter des revenus additionnels à la Ville.

À propos de Vincent Lanoie

Après avoir échoué les tests physiques en Techniques policières au Cégep de Sherbrooke à 16 ans, Vincent Lanoie a totalement changé son plan de carrière. Pourquoi? Parce que s’il y a quelque chose que le Granbyen d’origine ne peut pas cacher, c’est qu’il parle beaucoup et il le sait. C’est lors de son passage au secondaire, alors que Vincent animait les galas de fin d’année, que ses professeurs lui ont fait remarquer son talent de communicateur et son aisance sur scène. C’est à ce moment qu’il a décidé qu’un jour, on le verrait à la télévision. Sportif et passionné de sports, Vincent a lui-même porté les couleurs de son cégep en football. Il agit à titre de descripteur/analyste hockey pour la diffusion web des joutes des Élites de Jonquière au niveau Midget AAA. Bon vivant et motivé par la vie, il ne se ferme aucune porte quant à son avenir.

À voir aussi

ATM devient l’École supérieure en Art et technologie des médias

Grâce à un investissement de plus de cinq millions $ sur 10 ans du gouvernement du Québec, le Cégep …