dimanche , 17 janvier 2021

Débat des candidats à la mairie de Saguenay | Promotion Saguenay au cœur des échanges

Les quatre candidats à la mairie s’entendent pour dire que la réorganisation de Promotion Saguenay est un dossier incontournable avec l’élection du 5 novembre. Le sujet a été largement discuté lors du débat, qui a pris davantage la forme d’un échange, organisé par le Cercle de presse du Saguenay mercredi matin.

Selon le chef du Parti des citoyens, Dominic Gagnon, l’organisation para-municipale liée à la Ville est essentielle et devrait être plus transparente lors des prochaines années. «Promotion Saguenay, c’est un bijou, c’est une richesse que nous avons. Cet organisme a amené des millions de dollars en retombées ici dans la région», a-t-il dit.

Pour la chef de l’Équipe du renouveau démocratique, Josée Néron, il y a un manque flagrant de communication entre les membres du conseil de ville et Promotion Saguenay. «C’est ce qui manque le plus. C’est certain que le conseil va demander à l’organisme un plan détaillé de développement économique. Il est évident qu’il y aura des objectifs clairs à respecter», a-t-elle affirmé.

La chef de l’Équipe du renouveau démocratique, Josée Néron et le candidat indépendant Jean-Pierre Blackburn.

Le candidat indépendant Arthur Gobeil a exprimé pour sa part que l’organisme apporte beaucoup à la région. «Promotion Saguenay assure le développement économique de la région. Il a fait d’excellentes réalisations dans le passé. C’est un excellent incubateur pour la jeunesse, avec un fond de capital de risque. Mais il y a un changement de culture profond à prévoir», a-t-il fait valoir.

Quant à Jean-Pierre Blackburn, lui aussi indépendant, il est plutôt revenu sur le contrat d’embauche du président-directeur général (PDG) de Promotion Saguenay, Ghislain Harvey et l’intérêt de ce dernier à prendre sa retraite après les élections. «Cela ne sert à rien de prendre des positions qui sont non diplomates et qui risquent de coûter de l’argent aux contribuables, a-t-il mentionné. Si le PDG de Promotion Saguenay souhaite partir par lui-même, tant mieux. Cela ne va rien coûter à la Ville.»

À propos de Marie-Ève Trottier

Originaire d’Arvida au Saguenay, Marie-Ève est énormément attachée à ses racines. Ce n’est pas étonnant que dès son jeune âge, elle savait où elle voulait être, soit devant une caméra. On peut la définir comme étant une personne particulièrement travaillante, multitâche, et déterminée. Venir étudier en Art et technologie des médias dans le volet journalisme aura été de loin sa meilleure décision. Sa passion pour l’actualité ne date pas d’hier. N’essayez pas de lui apprendre une nouvelle qui vient de tomber, il est déjà trop tard. Artiste dans l’âme, elle a été comédienne durant cinq ans dans la fresque historique de la Fabuleuse Histoire d’un Royaume. Pas étonnant qu’elle soit une grande passionnée d’arts et que le cinéma commence à l’interpeller pour l’université.

À voir aussi

Cégep de Jonquière : lancement d’un jeu d’évasion virtuel

Un nouveau jeu d’évasion pour découvrir les programmes d’études dans un univers pré-apocalyptique nommé La …