Emmanuel Lauzon démystifie le trouble anxieux généralisé

Le trouble d’anxiété généralisée (TAG) est l’une des maladies mentales les plus répandues au sein de la population adolescente. C’est pour cette raison qu’il est important qu’on en parle et qu’on le démystifie.

C’est ce à quoi s’applique Emmanuel Lauzon, auteur des romans La rage de vivre et Taguée, qui traitent respectivement du TDAH et du TAG. Il était de passage mardi midi au Cégep de Jonquière pour prononcer une conférence sur le sujet.

En plus d’avoir contribué à la collection Tabou, reconnue pour écrire sur toutes sortes de sujets sensibles, M. Lauzon partage son expérience. «Les romans ne sont pas des documents pédagogiques. Pour les miens, j’ai fait beaucoup de recherches et j’avais un intérêt pour l’aspect éducatif de la chose», explique-t-il en entrevue.

Son passé d’intervenant social lui est aussi grandement utile. L’auteur originaire de Saint-Bruno-de-Montarville a ponctué son exposé de plusieurs exemples qu’il a récoltés tout au long de ses années de travail. Devant une situation anxiogène, les personnes atteintes de TAG ont deux options ; l’affrontement ou la fuite, a-t-il expliqué. Les avantages et les inconvénients de chacune des deux options constituaient le point central de la conférence.

L’éducatrice spécialisée au Cégep de Jonquière Annabelle Potvin, a mentionné, à la suite de la conférence, qu’elle côtoyait quotidiennement des étudiants atteints du trouble d’anxiété généralisée dans le cadre de son travail. «Aux services adaptés, on les outille afin qu’ils puissent accomplir des tâches anxiogènes sans trop de problèmes», explique-t-elle.

Un nouvel intérêt

L’auteur a reçu plusieurs demandes provenant des cégeps, des écoles secondaires, des bibliothèques et même de centres jeunesse concernant ses conférences. Selon lui, il s’agit d’une belle preuve de l’intérêt grandissant du public en général, mais surtout des jeunes.

Emmanuel Lauzon sera présent cette fin de semaine au Salon du livre. Il participera entre autres à La Radio du livre ce jeudi dès 18h.

À propos de Camille Boutin

C’est à la suite d’une rencontre avec Audrey Gagnon, journaliste pour le TVA Nouvelles Montréal que Camille a eu la piqûre du journalisme et qu’elle a choisi d’amorcer une formation en journalisme au Cégep de Jonquière. Camille Boutin est originaire de Terrebonne, en banlieue nord de Montréal. Depuis son entrée, elle a vécu toutes sortes d’expériences très formatrices. Elle a eu la chance de participer au Forum Étudiants en janvier dernier, une semaine de simulation parlementaire intensive durant laquelle elle a alimenté une quotidienne de plusieurs chroniques cinglantes. Camille a aussi coanimé une émission de radio sur les ondes de CKAJ et collaboré au Web magazine La Cerise en tant que journaliste. La cuisine, le chant et la lecture ne sont que quelques-uns de ses passetemps favoris. Les domaines de la psychologie et des sciences l’intéressent beaucoup. À 19 ans et demi, Camille souhaite s’inscrire à l’université en psychologie pour réaliser son rêve de devenir psychologue.

À voir aussi

Franc succès pour l’ouverture de la pêche aux poissons de fond

C’est officiel, la saison de pêche aux poissons de fond peut enfin débuter ! Tant …