Documentaire «L’érotisme et le vieil âge» | Louise Portal veut briser les tabous

Pour la comédienne, chanteuse, conférencière et auteure Louise Portal, il est primordial sensibiliser les gens aux tabous entourant la sexualité des personnes âgées. Voilà pourquoi elle a accepté de prendre part avec son conjoint Jacques Hébert au tournage du documentaire «L’érotisme et le vieil âge» de Fernand Dansereau.

Le couple a pris part mercredi soir à la projection publique gratuite du documentaire au Théâtre Banque Nationale de Chicoutimi. L’événement qui a accueilli une centaine de personnes était organisé par l’Association québécoise de défense des personnes retraitées et préretraitées (ADQR).

Mme Portal souligne que, malgré son sujet, le documentaire s’adresse également aux jeunes. «Dans la vingtaine, c’est difficile d’aimer et d’être aimé. Ces témoignages prouvent que l’amour et la passion sont possibles et bien vivants», a-t-elle fait valoir.

«M. Dansereau porte un regard lucide et authentique sur le sexe rendu au vieil âge. On comprend qu’à travers son évolution l’intimité ne passe plus nécessairement par la performance, mais plutôt par la tendresse », a ajouté Jacques Hébert.

D’ailleurs, la présidente de l’AQDR Chicoutimi, Lyse Truchon, s’est réjouie de la participation du couple à cet événement qui marque le début des activités de l’organisme. «En plus d’avoir participé au documentaire, Mme Portal est originaire de Chicoutimi, c’était donc tout naturel pour nous de l’inviter», a-t-elle souligné.

À propos de Claudia Simard

Lorsque Claudia n’a pas la tête prise par les questions philosophiques, elle a les yeux rivés sur les documentaires et les articles scientifiques. Passionnée de science et de politique, cette Mirabelloise de 19 ans rêve de changer le monde en dénonçant les injustices en donnant une voix aux minorités incomprises. Sur un ton plus léger, la partie pétillante de Claudia tente sans cesse de faire rire tous et chacun tant par l’improvisation que l’animation. Après trois ans d’analyse à Sport en Direct, deux ans d’écriture dans le journal étudiant et un déménagement à 5h de chez soi pour le fameux programme en ATM, Claudia est toujours ambigüe face à son avenir. Toutefois, elle est confiante de trouver le domaine qui lui permettra de s’enrichir intellectuellement tout en aidant les autres.

À voir aussi

COVID-19: les secrets d’un tournage sécuritaire

Grâce au travail acharné des producteurs et des réalisateurs, aucune éclosion ne s’est produite dans …