mercredi , 24 juillet 2019
Accueil / Arts & culture / Salon du livre de Saguenay | Larry Tremblay vole la vedette
Salon du livre de Saguenay

Larry Tremblay vole la vedette

L’auteur de la région Larry Tremblay a remporté deux des cinq prix littéraires remis lors de l’ouverture de la 53e édition du Salon du livre du Saguenay, jeudi soir à l’hôtel Delta.

Ses deux livres, L’impureté et Même pas vrai ont remporté les titres respectifs de meilleur roman et meilleur livre jeunesse. «Déjà que j’étais content de recevoir un premier prix pour L’impureté, qui a été extrêmement complexe à rédiger, mais à la fin, je suis doublement content d’avoir eu un autre prix pour mon livre jeunesse», a affirmé M. Tremblay, tout souriant.

Le moment le plus touchant de la soirée revient à l’auteure Louise Reid qui, les yeux remplis d’eau, est allée chercher son prix dans la catégorie Récit grâce à son œuvre Le jour où j’ai tué l’anxiété. «En 20 ans d’écriture sur la psychologie, ce 12e livre est beaucoup plus littéraire. En apprenant que j’étais sélectionnée, ça m’a prouvé que j’étais capable d’écrire des livres, mais aussi d’écrire de la vraie littérature», a-t-elle confié avec un trémolo dans la voix.

Les deux autres récipiendaires ont été Jean Déry avec Amériquoisie dans la catégorie Intérêt Général ainsi que Kevin Lambert pour Tu aimeras ce que tu as tué, lui qui était le seul en nomination dans la catégorie Découverte.

Jean Tremblay pointé du doigt

Alors qu’il présentait le récipiendaire d’un prix littéraire, le député de Jonquière, Sylvain Gaudreault, y est allé d’une flèche à l’endroit du maire de Saguenay, Jean Tremblay, Il a déploré le fait que ce dernier ne se soit présenté qu’à de rares occasions au Salon pour rencontrer les auteurs de la région. M. Gaudreault a félicité les candidats à la mairie qui se sont présentés à l’évènement. «Ça fait plaisir de voir des politiciens qui s’intéressent à la culture et à la littérature de la région. En espérant que vous continuerez à venir alors qu’on sait très bien qu’on a un maire en ce moment qui ne vient pas souvent ici », a-t-il mentionné.

Sylvain Gaudreault n’y est pas allé de main morte à l’endroit du maire Jean Tremblay.

Les propos ont été bien reçus par les spectateurs qui ont poussé un grand rire collectif suivi d’une salve d’applaudissements.

Le Salon du livre du Saguenay se déroulera jusqu’à dimanche.

À propos de Émeric Montminy

Originaire de Saint-Basile-le-Grand, Émeric Montminy a été plongé dans le monde des communications à l’âge de trois ans. C’est en participant à deux jeux-questionnaires sportifs avec Paul Houde et Mitsou Gélinas qu’Émeric devint à l’aise avec les caméras et les micros. Au secondaire, il commence à parfaire son français écrit et ses aptitudes de relations interpersonnelles. Diplômé de l’École d’éducation internationale de McMasterville (EEI), Émeric quitte son domicile pour Jonquière afin d’apprendre à devenir un journaliste complet. Émeric a vécu de nombreuses aventures depuis son arrivée au Cégep de Jonquière. L’un de ses moments favoris reste certainement la fois où il a eu le privilège, grâce à TC Média, de couvrir les Jeux du Québec à Alma et d’être publié, pour la première fois, dans un véritable journal. Le meilleur reste à venir pour Émeric, qui reste persuadé qu’il n’aura jamais l’impression de travailler s’il perce dans le domaine du journalisme, car il n’aura qu’à se lever le matin, à faire ce qu’il aime et à rejoindre des collègues avec qui il partage une passion.

À voir aussi

Fierté pour les étudiants en arts à Alma

Du travail acharné et beaucoup de fierté sont ressortis de l’exposition finale des œuvres créées …