dimanche , 17 janvier 2021

Centraide espère amasser deux millions $

Le cabinet de campagne de Centraide SaguenayLac-Saint-Jean compte cette année un nombre record de membres, avec 24 représentants. L’organisme se donne comme objectif d’atteindre près de deux millions $ pour sa 37e campagne de financement.

«Les besoins sont bien plus grands que deux millions $. L’an passé, l’ensemble des demandes que nous avons analysé avait un total de 2,6 millions $. Nous étions à 600 000 $ de faire le bonheur de l’ensemble des organismes. C’est beaucoup d’argent, alors il faut encore une fois mettre l’épaule à la roue pour aller chercher au moins deux millions $ afin de répondre à leurs besoins de base», a expliqué la présidente du conseil d’administration de Centraide Saguenay-Lac-Saint-Jean, Marie-Karlynn Laflamme, mercredi matin en conférence de presse.

Ce cabinet de campagne est mené par Janick Tremblay et son conjoint Stéphane Bédard, respectivement conseillère en placement au Groupe Tremblay Larouche Lavoie chez Valeurs mobilières Desjardins et avocat au sein du cabinet Gauthier Bédard et ancien député péquiste de Chicoutimi.

Avec cette campagne, le cabinet souhaite rappeler à la population l’importance que cette entreprise peut avoir dans notre région. «Nous avons des objectifs quand même ambitieux. Ce que nous lançons ce matin avec Centraide, c’est une campagne de sensibilisation. Il faut la supporter, travailler à atteindre ses objectifs, mais surtout, ce qu’il ne faut pas dénigrer, c’est tout le travail que l’on fait auprès des intervenants», affirme la coprésidente de la campagne, Janick Tremblay.

Coup de pouce de la part des entreprises

La stratégie des Grands donateurs et des donateurs Leaders s’annonce prometteuse pour 2017. «Le Fonds Défi des Leaders passera de 30 000 $ à 60 000 $ grâce aux dons de Desjardins, de La Capitale et du Groupe Investors qui s’ajoutent à nos partenaires de longue date, soit IDC, Industrielle Alliance et Nolicam», exprime avec fierté le président du Cercle des Grands donateurs et président de Fonderie Saguenay, Marc Savard.

À propos de Marie-Ève Trottier

Originaire d’Arvida au Saguenay, Marie-Ève est énormément attachée à ses racines. Ce n’est pas étonnant que dès son jeune âge, elle savait où elle voulait être, soit devant une caméra. On peut la définir comme étant une personne particulièrement travaillante, multitâche, et déterminée. Venir étudier en Art et technologie des médias dans le volet journalisme aura été de loin sa meilleure décision. Sa passion pour l’actualité ne date pas d’hier. N’essayez pas de lui apprendre une nouvelle qui vient de tomber, il est déjà trop tard. Artiste dans l’âme, elle a été comédienne durant cinq ans dans la fresque historique de la Fabuleuse Histoire d’un Royaume. Pas étonnant qu’elle soit une grande passionnée d’arts et que le cinéma commence à l’interpeller pour l’université.

À voir aussi

Cégep de Jonquière : lancement d’un jeu d’évasion virtuel

Un nouveau jeu d’évasion pour découvrir les programmes d’études dans un univers pré-apocalyptique nommé La …