dimanche , 17 janvier 2021

L’ERD s’engage à améliorer les déplacements à Chicoutimi

L’amélioration de la mobilité fait partie des engagements de l’Équipe du renouveau démocratique (ERD) pour l’arrondissement de Chicoutimi, a annoncé vendredi la candidate à la mairie, Josée Néron. Le réseau cyclable, la Société des transports de Saguenay (STS) et les stationnements ont été les sujets soulevés au point de presse.

La chef de L’ERD, Josée Néron, accompagnée des candidats du secteur de Chicoutimi.

La chef de l’ERD, Josée Néron, a établi un plan pour améliorer le réseau cyclable à travers la ville de Saguenay et plus spécialement à Chicoutimi. Le plan a été approuvé par le Comité d’aménagement, de génie et d’urbanisme (CAGU) et il a été discuté avec Pierre Lavoie concernant le partage entre piétons et cyclistes. «Ça ne coûte pas si cher de peinturer la chaussée pour faire une délimitation», précise Mme Néron.

L’amélioration du transport en commun est un engagement du parti qui souhaite accorder un laissez-passer aux étudiants de l’Université du Québec à Chicoutimi (UQAC) avec leurs frais d’inscription. Selon l’ERD, l’objectif est d’augmenter l’achalandage de la STS pour ainsi diminuer la circulation sur les grandes artères.

L’ERD veut également régler le problème de stationnements au centre-ville selon une vision à long terme. «Il faut d’abord savoir qu’est-ce qu’on veut comme centre-ville dans 30 ans, où on le veut notre stationnement», explique la candidate.

Cercle de presse

D’autre part, Josée Néron ne voit pas d’un bon œil la participation du maire Jean Tremblay au Cercle de presse le mercredi 25 octobre. «Ça aurait été plus éthique qu’il assiste au Cercle de presse après le 5 novembre», selon la candidate de l’ERD. Elle espère que Jean Tremblay sera respectueux de la campagne et qu’il gardera son engagement de ne pas s’en mêler.

À propos de Camille Lacroix

Magogoise qui se nourrit de toute l’information qui l’entoure, Camille Lacroix laisse tomber sa coquille dès qu’on l’approche. L’actualité alimente son quotidien depuis qu’elle sait lire. Toujours prête pour l’aventure, elle sort de son confort pour voyager ou pour essayer de nouvelles choses. Elle a toujours en main des billets pour un spectacle à venir pour satisfaire son côté groupie refoulé. Camille a pu porter fièrement le chandail des Gaillards pendant deux ans lorsqu’elle a intégré l’équipe de cross-country. Elle adore le plein air tant pour la course, le vélo et le hiking. Elle souhaite d’ailleurs intégrer cette passion dans une future carrière en journalisme. Ayant une fervente détermination pour informer la population que ce soit par la télévision, la presse ou la radio, la journaliste en elle n’attend que de sortir. Une chose est sûre, sa curiosité va lui donner du fil à retordre afin d’arrêter son choix pour des études supérieures.

À voir aussi

Cégep de Jonquière : lancement d’un jeu d’évasion virtuel

Un nouveau jeu d’évasion pour découvrir les programmes d’études dans un univers pré-apocalyptique nommé La …