Élection partielle fédérale | Victoire de Richard Hébert dans Lac-Saint-Jean

Le candidat du Parti libéral, Richard Hébert, a remporté l’élection partielle fédérale dans la circonscription Lac-Saint-Jean avec 38 % des voix.

C’est au bar Le Spectrum de Dolbeau-Mistassini que le libéral a célébré sa victoire en compagnie de ses proches et de militants. Richard Hébert a conquis le suffrage avec une marge importante de 4600 votes, devançant son plus proche adversaire du Parti conservateur, Rémy Leclerc.

«C’est une victoire d’équipe, c’est une victoire qu’on attendait depuis longtemps», s’est exclamé Richard Hébert à la tombée du résultat. Il rappelle que les libéraux n’ont pas remporté d’élection fédérale dans Lac-Saint-Jean depuis 37 ans.

Richard Hébert tout sourire après sa victoire dans Lac-Saint-Jean.

De son côté, Marc Maltais du Bloc québécois a livré une chaude lutte à l’ancien maire de Dolbeau-Mistassini en début de soirée. Les deux candidats s’échangeaient à tour de rôle l’avance de l’élection. Richard Hébert a par la suite dominé la course jusqu’à la fin du dépouillement.

M. Maltais a finalement dû céder sa deuxième place au candidat conservateur au dernier moment de la soirée. Rémy Leclerc a conclu le suffrage avec 569 voix devant son adversaire bloquiste, amassant par le fait même 25 % du scrutin.

Défaite douloureuse pour Dallaire

La candidate Gisèle Dallaire du Nouveau Parti démocratique a subi lundi une importante dégringolade en comparaison avec l’élection de 2015. Elle qui avait tenu tête à Denis Lebel lors de la dernière campagne en récoltant 28 % des votes, n’a obtenu que 11,7 % des voix lors de cette élection.

Ce résultat la place donc en quatrième place avec la moitié des votes de son plus proche rival Marc Maltais, qui lui a récolté 23,4 %.

Pour sa part, le candidat Yves Laporte du Parti vert a récolté un mince 1,3 % des urnes avec 457 votes.

Au total, c’est 34 829 électeurs qui ont voté lors de l’élection sur une possibilité de 84 829 personnes inscrites. Le taux de participation de 41,09 % de la partielle 2017 est donc inférieur au taux de 64,46 % de l’élection générale de 2015.

À propos de Emmanuel Renaud

Emmanuel Renaud est un jeune homme de 19 ans originaire de la magnifique municipalité jeannoise de L’Ascension-de-Notre-Seigneur. Surnommé «Manu» depuis sa tendre enfance, il est passionné de politique et de sport. Emmanuel aime bien suivre l’actualité, surtout quand elle est traitée avec humour par Jean-René Dufort, ou Infoman pour les fanatiques de superhéros. Joueur de quilles dans ses temps libres, l’Ascensionnais s’exerce souvent dans le salon de quilles familial afin de peaufiner les détails de son jeu. Blagueur naturel, il est capable d’être sérieux quand c’est le temps. En voie de compléter son parcours collégial, il souhaite continuer sa route à l’université.

À voir aussi

ATM devient l’École supérieure en Art et technologie des médias

Grâce à un investissement de plus de cinq millions $ sur 10 ans du gouvernement du Québec, le Cégep …