Lumière sur les meilleurs de la photographie

La 8e édition du Zoom Photo Festival Saguenay se déroule jusqu’au 12 novembre à plusieurs endroits dans la ville. Ce rendez-vous international permettra au public de découvrir les photos des meilleurs photojournalistes du globe.

 Du Nord québécois au Soudan du Sud en passant par le Dakota du Nord, les visiteurs pourront découvrir les réalités des acteurs principaux de différents conflits. Avec leurs clichés, les photographes espèrent transmettre un éventail d’émotions allant de la joie à la tristesse afin de bien communiquer leurs messages. «On crée un contact humain et la photo est un échange qu’on essaie d’établir avec une personne ou un groupe», commente le photographe Renaud Philippe.

C’est à La Pulperie de Chicoutimi que la majorité des photos est présentée aux visiteurs et au total, plus de 100 000 personnes sont attendues durant tout le mois à la douzaine de lieux partout dans la ville. Près de dix expositions, reparties dans les deux bâtiments de La Pulperie, sont offertes au coût de 50 $. Il s’agit du premier festival canadien dédié au photojournalisme et plusieurs activités seront offertes.

Photos et textes

Les photos exposées au Zoom Photo Festival Saguenay sont toutes accompagnées d’un court texte descriptif. Ce mélange de photos et de textes est nécessaire selon les photographes et exposants qui étaient à la conférence de presse ce jeudi. «L’écriture ajoute à la photo et aide parfois à faire passer le message», explique le photographe montréalais qui expose à la bibliothèque de Chicoutimi, Alexis Aubin.

Le photojournaliste torontois, Ian Willms, croit pour sa part que «la photo est un véhicule qui traverse les barrières linguistiques» et que parfois, les mots sont inutiles pour bien comprendre l’image. Il croit tout de même que le texte est toujours le bienvenu lorsqu’il est utilisé en complément.

À propos de Philippe L'Heureux

Philippe L’Heureux est un jeune homme de 21 ans provenant de la magnifique Île d’Orléans, près de Québec. Il en est à sa troisième et dernière année dans le programme de journalisme en ATM du Cégep de Jonquière. Philippe est détenteur d’un DEC en publicité et relations publiques du Collège Mérici, à Québec. Plusieurs personnes croient que Philippe étudie dans le bon domaine puisqu’il pourra utiliser à bon escient sa plus grande force : parler. De nombreux professeurs rencontrés tout au long de son parcours scolaire pourront témoigner de ce fait. Il ne rate pas une occasion pour tenter de faire rire le reste de la classe. Philippe est un amateur de course automobile et saute sur chaque occasion de pratiquer ce sport à la piste de karting de Château-Richer, avec sa famille ou des pilotes du circuit du Québec. Lorsqu’il ne regarde pas les courses de NASCAR ou d’IndyCar à la télévision, il est dans les estrades pour encourager ses pilotes favoris. Côté professionnel, Philippe adore toutes les formes de journalisme. Que ce soit la radio, l’écrit ou la télé, il s’adapte au type de média pour rapporter la nouvelle de façon juste. Il ne craint pas non plus de faire des entrevues en anglais, autant au Canada qu’aux États-Unis, lorsque nécessaire, afin d’informer le reste de la population de la planète.

À voir aussi

COVID-19: les secrets d’un tournage sécuritaire

Grâce au travail acharné des producteurs et des réalisateurs, aucune éclosion ne s’est produite dans …