dimanche , 24 janvier 2021

Les partis politiques : un non-sens selon Jean Tremblay

Le maire Jean Tremblay affirme que les partis politiques sont une aberration dans le système municipal. Il a émis ces propos en ajoutant que le seul but d’un parti d’opposition est de faire mal paraître le maire de la ville.

Invité au Cercle de presse de Saguenay, mercredi, le maire sortant a dressé le bilan de ses 20 ans passés à la tête de la ville. Il a également profité de l’occasion pour lancer quelques flèches à l’Équipe du renouveau démocratique (ERD). «Si c’est un parti qui est élu le 5 novembre de façon minoritaire, les dossiers n’avanceront pas, de spécifier M. Tremblay. Les partis municipaux ce n’est pas une bonne chose, mais on a pas eu le choix de réagir après la fondation de l’ERD.»

Il soutient que c’est pour rivaliser à armes égales sur le plan financier que le Parti des citoyens de Saguenay est né.

Il a poursuivi en énumérant les réalisations qui le rendent le plus fier lorsqu’il jette un regard sur ses cinq mandats. Parmi les projets auxquels il a participé, la construction du quai des croisières, la mise en place de centrales hydroélectriques, l’arrivée d’Ubisoft à Saguenay et la fusion municipale sont ceux qui lui sont les plus chers.

Le ton a toutefois changé lorsqu’il a été question du dévoilement des contrats de travail de Ghislain Harvey. «Moi j’ai pas de problème à les montrer si les tribunaux m’y autorisent», de dire M. Tremblay.

La conseillère de l’ERD, Christine Boivin a réagi vivement à cette affirmation mercredi après-midi. «Eh bien, c’est fait. Deux jugements m’ont donné raison, affirme-t-elle par voie de communiqué de presse. Qu’est-ce qu’il attend ? Le maire doit maintenant respecter ces décisions et dévoiler le contrat.»

D’autre part, le politicien mentionne qu’il est confiant pour l’avenir de Saguenay et demande à chacun de démontrer plus de fierté à l’endroit de la région. «Il faut arrêter de s’autodétruire, prenons les routes par exemple, poursuit-il. À Saguenay c’est pas pire qu’ailleurs, c’est juste qu’ici elles sont plus longues et elles gèlent plus profondément.»

Jean Tremblay a avisé son successeur qu’il est important de continuer à diversifier les secteurs d’activités de Promotion Saguenay pour éviter de centrer l’attention vers le bois et l’aluminium. Il a ensuite affirmé vouloir partir loin de la ville pour un an afin de passer du temps en famille.

À propos de Vincent Desbiens

Originaire de la métropole cosmopolite de 1459 habitants qu’est Larouche, Vincent Desbiens est un jeune homme passionné par le sport, l’écriture et le journalisme. Il adore être sous les feux des projecteurs d’un studio télé, devant un micro à la radio ou dans l’action à couvrir quelconque événement sportif ou culturel. Il se sent bien lorsqu’il passe du bon temps entre amis à pratiquer le dek hockey, son sport préféré. En grand amateur de statistiques et de rumeurs de transaction, il se fait un (trop selon certains) malin plaisir à discuter d’informations sportives loufoques. Vincent s’est découvert une passion pour la communication au cours de son parcours au secondaire en Arts et métiers de la scène, en répétant les grimaces et les cabrioles absurdes devant les spectateurs massés dans l’auditorium de la polyvalente Jonquière. Seul l’avenir dira comment Vincent départagera ses passions pour en faire un métier, tout ce qu’il sait, c’est qu’il veut écrire pour informer ou pour faire rire.

À voir aussi

ATM devient l’École supérieure en Art et technologie des médias

Grâce à un investissement de plus de cinq millions $ sur 10 ans du gouvernement du Québec, le Cégep …