Trump, un opportuniste et un fin stratège

Le conseiller stratégique et entrepreneur, Simon Lafrance, a dépeint le président américain Donald Trump comme un opportuniste et un très grand stratège, à l’occasion d’une conférence tenue mercredi soir à l’UQAC.

C’était la deuxième édition de ces rendez-vous organisés par l’Association des diplômés de l’UQAC afin de mettre en valeur les anciens étudiants de l’université. Près d’une centaine de personnes ont assisté à la présentation du diplômé de l’UQAC en science politique et en gestion des ressources humaines. Cette conférence, intitulée «Trump, des affaires à la politique : leçons de stratégie» a dressé le parcours du leader américain de sa jeunesse à aujourd’hui.

M. Lafrance a démontré que le l’homme d’affaires devenu politicien utilise la même technique depuis le début de sa carrière afin d’arriver à ses fins. «Selon moi, la chance est un mélange de travail et d’opportunité», a affirmé le conférencier. Dans le cas de Donald Trump, une grande préparation, de la volonté, une stratégie bien définie et de l’opportunisme font également partie des clés de son succès selon le conférencier.

La «marque Trump»

La construction de l’image de Donald Trump a débuté il y a très longtemps lorsqu’il a hérité de l’empire immobilier de son père. Son succès fulgurant dans les affaires, qui l’a amené à écrire son premier livre sur ce sujet, a rapidement fait de lui un homme influent dans le milieu. «De cette façon, il a eu l’image d’un homme qui est bon pour faire un deal», explique M. Lafrance.

Ensuite, avec l’émission de téléréalité du début des années 2000, The Celebrity Apprentice, il a pu démontrer son côté tranchant qui allait rester gravé dans la mémoire du public. Tout cela a notamment aidé à sa montée en popularité selon le conférencier et c’est ce qui l’aurait aidé à accéder au poste le plus puissant du monde en 2016.

À propos de Philippe L'Heureux

Philippe L’Heureux est un jeune homme de 21 ans provenant de la magnifique Île d’Orléans, près de Québec. Il en est à sa troisième et dernière année dans le programme de journalisme en ATM du Cégep de Jonquière. Philippe est détenteur d’un DEC en publicité et relations publiques du Collège Mérici, à Québec. Plusieurs personnes croient que Philippe étudie dans le bon domaine puisqu’il pourra utiliser à bon escient sa plus grande force : parler. De nombreux professeurs rencontrés tout au long de son parcours scolaire pourront témoigner de ce fait. Il ne rate pas une occasion pour tenter de faire rire le reste de la classe. Philippe est un amateur de course automobile et saute sur chaque occasion de pratiquer ce sport à la piste de karting de Château-Richer, avec sa famille ou des pilotes du circuit du Québec. Lorsqu’il ne regarde pas les courses de NASCAR ou d’IndyCar à la télévision, il est dans les estrades pour encourager ses pilotes favoris. Côté professionnel, Philippe adore toutes les formes de journalisme. Que ce soit la radio, l’écrit ou la télé, il s’adapte au type de média pour rapporter la nouvelle de façon juste. Il ne craint pas non plus de faire des entrevues en anglais, autant au Canada qu’aux États-Unis, lorsque nécessaire, afin d’informer le reste de la population de la planète.

À voir aussi

Cégep de Jonquière : lancement d’un jeu d’évasion virtuel

Un nouveau jeu d’évasion pour découvrir les programmes d’études dans un univers pré-apocalyptique nommé La …