Un sportif pas comme les autres

Joueur de football et de soccer pour les Jeannois du Collège d’Alma, étudiant en sciences naturelles avec d’excellentes notes et entraîneur des receveurs pour les Lynx du Pavillon Wilbrod-Dufour au niveau juvénile, Xavier Asselin vit au rythme du sport. Le Jeannois de 19 ans fait preuve d’une discipline exemplaire.

En plus d’être un joueur d’impact autant avec un ballon rond à ses pieds ou bien avec un ballon de cuir entre ses mains, Xavier affiche une impressionnante Cote R de 30 dans ses résultats académiques. «En arrivant au collégial, j’ai vu que les heures de pratique me permettaient de pouvoir faire les deux en même temps. J’ai continué à pratiquer les deux sports qui me passionnent», raconte l’étudiant, qui a préféré faire son DEC en trois ans pour pouvoir combiner l’école et ses activités sportives.

Xavier fait face à des semaines très chargées quand arrive la saison d’automne. En une semaine, il jongle entre ses heures de pratique de football, de soccer, et ses quatre autres entraînements en tant qu’entraîneur de football au niveau secondaire en plus des parties les fins de semaine. Au total, il dédie environ 20 heures par semaine à ses préoccupations sportives. «Le sport est important dans tous les aspects de ma vie, que ce soit au niveau physique, mental ou social», explique le receveur de passes d’un ton assuré.

Celui qui souhaite poursuivre ses études universitaires en génie avoue que l’école reste très importante pour lui. Sa facilité à compléter ses travaux rapidement lui permet de garder le rythme dans ses cours.

Le jeune homme joue au soccer depuis qu’il a cinq ans et au football depuis sa troisième année du secondaire, mais s’il y a conflit d’horaire entre ses deux sports, il priorise le football. L’Almatois apprécie pouvoir être entraîneur malgré son emploi du temps chargé. «Plus jeune, j’ai eu des entraîneurs qui m’ont motivé. Maintenant le sport est devenu une priorité dans ma vie. Je veux donc redonner à la relève et leur transmettre mon amour du sport», renchérit-il.

L’étudiant au Collège d’Alma prolongera vraisemblablement sa carrière de footballeur au niveau universitaire. Les universités de Sherbrooke et McGill ont démontré le désir d’acquérir ses services pour l’automne prochain.

À propos de Vincent Lanoie

Après avoir échoué les tests physiques en Techniques policières au Cégep de Sherbrooke à 16 ans, Vincent Lanoie a totalement changé son plan de carrière. Pourquoi? Parce que s’il y a quelque chose que le Granbyen d’origine ne peut pas cacher, c’est qu’il parle beaucoup et il le sait. C’est lors de son passage au secondaire, alors que Vincent animait les galas de fin d’année, que ses professeurs lui ont fait remarquer son talent de communicateur et son aisance sur scène. C’est à ce moment qu’il a décidé qu’un jour, on le verrait à la télévision. Sportif et passionné de sports, Vincent a lui-même porté les couleurs de son cégep en football. Il agit à titre de descripteur/analyste hockey pour la diffusion web des joutes des Élites de Jonquière au niveau Midget AAA. Bon vivant et motivé par la vie, il ne se ferme aucune porte quant à son avenir.

À voir aussi

Pêche blanche : vers une année record

La pêche blanche, qui était en déclin de popularité depuis quelques années au Saguenay-Lac-Saint-Jean, retrouve …