dimanche , 17 janvier 2021

Télé-Québec déménage à Chicoutimi

L’équipe régionale de Télé-Québec quitte les locaux du Cégep de Jonquière qu’elle occupait depuis une vingtaine d’années pour s’installer au Conservatoire de musique de Saguenay, à Chicoutimi.

Pour le coordonnateur du bureau régional de Télé-Québec au Saguenay, Jocelyn Robert, ce déménagement est une belle occasion pour son équipe de gagner en visibilité en ayant pignon sur rue. Il s’agit cependant d’un simple déménagement auquel aucun investissement n’est relié.

C’est tout de même une nouvelle qui réjouit la directrice du Conservatoire de musique de Saguenay Louise Bouchard. Elle y voit une occasion de créer une «belle synergie». Mme Bouchard rappelle que le ministère de la Culture et l’Orchestre symphonique du Saguenay—Lac-Saint-Jean y ont déjà des bureaux, en plus des 67 élèves qui fréquentent l’établissement. L’équipe de Télé-Québec payera  également un loyer au conservatoire, ce qui permettra de consolider le budget de l’organisme que M. Robert considère comme une «société cousine».

Tournage web 

Si le contenu régional est beaucoup moins présent à la télévision de Télé-Québec, la production des équipes en région reçoit une belle visibilité sur le Web, en grande partie grâce à la nouvelle plateforme de Télé-Québec, la Fabrique culturelle. «Depuis qu’on fait du web, on n’a jamais travaillé autant!», souligne Jocelyn Robert. Cette  nouvelle orientation est également à l’origine d’une cure d’amincissement progressive, mais majeure, pour les équipes régionales. «On a déjà fonctionné avec le double, voire le triple de personnel», se rappelle M. Robert. Toutefois, selon le coordonnateur, sa petite équipe demeure le média saguenéen à mieux couvrir le terriroire, y compris ses coins les plus reculés.

À propos de Mickael Lambert

Mickael Henri Lambert est né à Orford dans la magnifique région des Cantons de l’Est en 1997. Passionné de culture –tant locale qu’étrangère- ainsi que de politique, il a complété le Programme d’éducation internationale au niveau secondaire en 2015. Mickael a eu la chance de prendre part à deux simulations à l’Assemblée générale des Nations Unies en plus de participer au Conseil municipal jeunesse de la Ville de Sherbrooke. Il a également travaillé plusieurs années dans le milieu agroalimentaire ainsi que dans l’économie sociale. Il garde de ces expériences un goût prononcé pour la gastronomie et un grand respect pour l’agriculture de chez nous. M Lambert espère pouvoir travailler à la radio ou à l’écrit, en touchant toutes les sphères de l’information, avec une préférence avouée pour l’actualité internationale.

À voir aussi

Cégep de Jonquière : lancement d’un jeu d’évasion virtuel

Un nouveau jeu d’évasion pour découvrir les programmes d’études dans un univers pré-apocalyptique nommé La …