vendredi , 22 janvier 2021

Visite à l’UQAC | Josée Néron satisfaite de sa rencontre

La chef de l’Équipe du renouveau démocratique (ERD), Josée Néron, a apprécié l’accueil que lui ont réservé les étudiants de l’Université du Québec à Chicoutimi (UQAC) mercredi midi. «Les jeunes ont l’air intéressés par nos idées et ils sont importants pour nous», affirme-t-elle.

Elle emboîte le pas à Arthur Gobeil, l’un de ses adversaires à la course à la mairie, qui a passé son heure de dîner auprès des étudiants mardi. Jean-Pierre Blackburn a dû s’absenter lundi pour des raisons personnelles.

Après avoir rencontré la plupart des étudiants présents, Mme Néron semblait avoir apprécié leur réceptivité. «On doit à tout prix leur donner le pouvoir de choisir car ils font partie du futur de notre ville, s’exclame-t-elle. C’est pourquoi nous voulons les voir voter le 5 novembre.»

Pour leur part, les jeunes croient que c’est une belle façon d’en apprendre plus sur les candidats à la mairie lorsque ces derniers viennent directement à leur rencontre au centre social.

«C’est plaisant, ça nous permet d’en apprendre plus sur ceux pour qui on va voter. Évidement, ils nous présentent leur programme et leurs idées pour nous les jeunes, mais c’est aussi une belle occasion de voir l’humain derrière le politicien», explique une étudiante de 2e année en sciences politiques, Catherine Paquin-Lalancette.

De son côté, le vice-président aux affaires externes du Mouvement des associations générales étudiantes de l’UQAC, Dominic Néron, est satisfait des résultats des visites des candidats. «Je vois beaucoup d’intérêt de la part de mes confrères et consœurs et je trouve que c’est très constructif pour eux», conclut-il.

La semaine de visite des candidats au centre social de l’Université se poursuivra jeudi avec la présence du chef du Parti des citoyens de Saguenay, Dominic Gagnon, qui sera présent de 11h à 13h.

À propos de Vincent Desbiens

Originaire de la métropole cosmopolite de 1459 habitants qu’est Larouche, Vincent Desbiens est un jeune homme passionné par le sport, l’écriture et le journalisme. Il adore être sous les feux des projecteurs d’un studio télé, devant un micro à la radio ou dans l’action à couvrir quelconque événement sportif ou culturel. Il se sent bien lorsqu’il passe du bon temps entre amis à pratiquer le dek hockey, son sport préféré. En grand amateur de statistiques et de rumeurs de transaction, il se fait un (trop selon certains) malin plaisir à discuter d’informations sportives loufoques. Vincent s’est découvert une passion pour la communication au cours de son parcours au secondaire en Arts et métiers de la scène, en répétant les grimaces et les cabrioles absurdes devant les spectateurs massés dans l’auditorium de la polyvalente Jonquière. Seul l’avenir dira comment Vincent départagera ses passions pour en faire un métier, tout ce qu’il sait, c’est qu’il veut écrire pour informer ou pour faire rire.

À voir aussi

ATM devient l’École supérieure en Art et technologie des médias

Grâce à un investissement de plus de cinq millions $ sur 10 ans du gouvernement du Québec, le Cégep …