Municipales | Campagne positive pour Gobeil

Le candidat indépendant à la mairie, Arthur Gobeil, garde une vision positive de sa campagne, lui qui a fini troisième dans les résultats du vote. Malgré la défaite, il a gardé le sourire entouré d’une quarantaine de proches lors de son rassemblement au Vieux Théâtre de La Baie.

Après un an à s’investir pour devenir maire de Saguenay, Arthur Gobeil se dit autant énergique qu’au premier jour. Il est heureux que la campagne soit terminée, gardant une image positive.

Dans une ambiance calme et chaleureuse, le respect était de mise. «Je dois féliciter Mme Néron qui a mené une campagne relativement propre», déclare le troisième candidat.

«On a eu une belle campagne. On s’est bien amusé», s’exclame le directeur de campagne d’Arthur Gobeil, Jacques Girard, après des applaudissements en raison d’une montée de votes.

M.Gobeil estime avoir présenté un volet économique différent avec entre autres la création d’incubateurs. «J’ai proposé des choses différentes dont certains se sont inspirées», assure-t-il.

La suite des choses

Au cours de la dernière semaine, Jean-Pierre Blackburn a proposé à Arthur Gobeil de se rallier à lui dans la campagne en échange d’un rôle à Promotion Saguenay, une offre que M. Gobeil a refusé. Il a dit lors de son rassemblement qu’il allait envisager les offres de façon raisonnable en étant à l’écoute et qu’il n’allait pas accepter n’importe quelles offres.

Gobeil retournera à son poste de comptable agréé pour la firme Raymond Chabot Grant Thorton.

À propos de Camille Lacroix

Magogoise qui se nourrit de toute l’information qui l’entoure, Camille Lacroix laisse tomber sa coquille dès qu’on l’approche. L’actualité alimente son quotidien depuis qu’elle sait lire. Toujours prête pour l’aventure, elle sort de son confort pour voyager ou pour essayer de nouvelles choses. Elle a toujours en main des billets pour un spectacle à venir pour satisfaire son côté groupie refoulé. Camille a pu porter fièrement le chandail des Gaillards pendant deux ans lorsqu’elle a intégré l’équipe de cross-country. Elle adore le plein air tant pour la course, le vélo et le hiking. Elle souhaite d’ailleurs intégrer cette passion dans une future carrière en journalisme. Ayant une fervente détermination pour informer la population que ce soit par la télévision, la presse ou la radio, la journaliste en elle n’attend que de sortir. Une chose est sûre, sa curiosité va lui donner du fil à retordre afin d’arrêter son choix pour des études supérieures.

À voir aussi

Cégep de Jonquière : lancement d’un jeu d’évasion virtuel

Un nouveau jeu d’évasion pour découvrir les programmes d’études dans un univers pré-apocalyptique nommé La …