dimanche , 17 janvier 2021

Marchés de Noël : une façon d’encourager la région

La féérie de Noël envahira bientôt le centre-ville de Saguenay et les municipalités environnantes alors que seront aménagés les marchés de Noël, une vitrine pour les artisans régionaux.

À Saguenay, un marché de style européen sera installé à la Place du citoyen pour une deuxième année du 30 novembre au 3 décembre et du 7 au 10 décembre. Un autre, plus traditionnel, sera à la zone portuaire. De nombreuses activités familiales seront offertes aux visiteurs.

D’autres marchés de Noël seront organisés à Larouche (25 et 26 novembre), Saint-David-de-Falardeau (2 et 3 décembre) et Saint-Ambroise (9 et 10 décembre). Tous ces marchés offriront une occasion de découvrir les artisans de chacune des municipalités.

Vitrine pour les entreprises

Pour la coordonnatrice aux communications et responsable du développement de Saint-Ambroise, Mireille Bergeron, ce marché est plus qu’un simple évènement pour vendre des produits. «C’est une activité économique pour la municipalité, ça permet de faire connaître les artisans de la région et à encourager l’achat local», explique-t-elle à quelques semaines de la deuxième édition qui se déroulera au centre socioculturel de Saint-Ambroise. Une quarantaine d’exposants seront sur les lieux pour vendre leurs créations allant des bijoux, aux accessoires de maison en passant par les aliments.

À Larouche, le marché est présent depuis 2004 et garde la même mission depuis le début. «Nous voulons mettre en valeur les gens de Larouche en vendant leurs produits faits à la main», explique le coordonnateur aux loisirs, sports et événements communautaires, Maxime Larouche. L’activité se déroulera à l’hôtel de ville et regroupera une trentaine de marchands.

Initiative citoyenne

Pour une des trois organisatrices du marché de Saint-David-de-Falardeau, Manon Dupéré, il était important d’organiser un évènement du genre pour les commerçants de la municipalité. «Il n’y en avait pas avant cette année et les artistes n’étaient pas connus ou vus», explique celle qui est également impliquée dans une des entreprises présentes sur place. Cette première édition permettra également d’amasser des fonds pour le Club des petits déjeuners de Falardeau.

À propos de Philippe L'Heureux

Philippe L’Heureux est un jeune homme de 21 ans provenant de la magnifique Île d’Orléans, près de Québec. Il en est à sa troisième et dernière année dans le programme de journalisme en ATM du Cégep de Jonquière. Philippe est détenteur d’un DEC en publicité et relations publiques du Collège Mérici, à Québec. Plusieurs personnes croient que Philippe étudie dans le bon domaine puisqu’il pourra utiliser à bon escient sa plus grande force : parler. De nombreux professeurs rencontrés tout au long de son parcours scolaire pourront témoigner de ce fait. Il ne rate pas une occasion pour tenter de faire rire le reste de la classe. Philippe est un amateur de course automobile et saute sur chaque occasion de pratiquer ce sport à la piste de karting de Château-Richer, avec sa famille ou des pilotes du circuit du Québec. Lorsqu’il ne regarde pas les courses de NASCAR ou d’IndyCar à la télévision, il est dans les estrades pour encourager ses pilotes favoris. Côté professionnel, Philippe adore toutes les formes de journalisme. Que ce soit la radio, l’écrit ou la télé, il s’adapte au type de média pour rapporter la nouvelle de façon juste. Il ne craint pas non plus de faire des entrevues en anglais, autant au Canada qu’aux États-Unis, lorsque nécessaire, afin d’informer le reste de la population de la planète.

À voir aussi

COVID-19: les secrets d’un tournage sécuritaire

Grâce au travail acharné des producteurs et des réalisateurs, aucune éclosion ne s’est produite dans …