Motoneiges au Saguenay | La prudence est de mise

Avec les premières chutes de neige qui ont touché la région du Saguenay–Lac-Saint-Jean, les motoneigistes pourront bientôt sortir leurs véhicules et explorer les différents sentiers réservés à cette activité. Le président du Club de motoneigistes du Saguenay, Jules Tremblay, conseille cependant à la population d’attendre la prochaine grosse bordée de neige avant de les utiliser.

«Ça peut encore être dangereux sur les pistes, a avertit Jules Tremblay. Il n’y a pas encore assez de neige et il pourrait avoir des rochers, des branches ou tout autre encombrement qui pourraient causer des accidents.» Le président du club a aussi mentionné que le début de la saison de motoneige était prévu pour le premier décembre.

La préparation des sentiers de la région, quant à elle, est presque terminée. Des bénévoles du Club de motoneigistes du Saguenay travaillent depuis le mois d’août afin que tout soit prêt pour le commencement de la saison, qui devrait se terminer vers la mi-avril.

Les membres du club pourront utiliser près de 700 kilomètres de sentiers cette année. «Les pistes s’étendront de Jonquière jusqu’au Lac Kénogami et aussi de Jonquière jusqu’au Lac Épinglette, dans le Parc des Laurentides, a expliqué le président, Jules Tremblay. Aucun nouveau sentier ne sera ouvert cette année encore, on fait juste les améliorer ou les changer, car on peut en perdre des bouts.»

Concernant la sécurité, M. Tremblay est confiant. «Ça s’améliore d’année en année, il y a de moins en moins de décès sur nos pistes, confie-t-il. C’est sûr qu’il y en a des plus téméraires qui prennent des chances sur les lacs ou qui vont trop vite, mais on ne peut rien y faire.»

Le Club de motoneigistes du Saguenay a, jusqu’à présent, vendu seulement 10% de cartes de membres. Jules Tremblay n’est cependant pas inquiet et croit qu’il sera capable d’atteindre les 90%. «C’est tout le temps plus long au début pour la vente de droit d’accès, mais on réussit toujours à en vendre la majorité.»

Il est toujours possible de se procurer sa carte de droit d’accès du Club de motoneigistes du Saguenay jusqu’au 9 décembre.

À propos de William Tremblay

Passionné de sport depuis qu’il est né, William Tremblay a toujours voulu travailler dans le domaine des médias. Âgé de 19 ans, William n’a jamais fait douter son entourage quant à ses choix de carrière. Le Cégep de Jonquière était donc la place de prédilection pour ce jeune homme. Originaire de Varennes, William a plongé dans l’aventure jonquiéroise comme les Oréos plongent dans un verre de lait. Avec une mère qui a étudié elle aussi en ATM et qui travaille au Réseau Des Sports (RDS), il était évident que son choix s’arrêterait sur les sports et les médias. Fan des Canadiens et de l’Impact de Montréal, Willi Sport fait honneur à ce surnom. « Grand » joueur de hockey et de soccer, William ne rate jamais une occasion de parler sport et c’est pour ces raisons que son but est d’un jour se retrouver devant une caméra de RDS. Il adore aussi jouer des parties de NHL 17 avec ses amis mettant en vedette les équipes les plus loufoques. William repartira du royaume saguenéen avec des souvenirs mémorables vécus lors de ses trois années et des rencontres inoubliables.

À voir aussi

Pêche blanche : vers une année record

La pêche blanche, qui était en déclin de popularité depuis quelques années au Saguenay-Lac-Saint-Jean, retrouve …