Arrondissement de Chicoutimi | Marc Pettersen veut un pont, un aréna et un stade de soccer intérieur

L’échevin Marc Pettersen a réitéré sa demande d’ajouter un deuxième lien entre les deux rives du Saguenay et souhaite que le conseil municipal envisage sérieusement la construction d’un nouvel aréna et d’un soccer dôme à proximité de l’actuel centre Georges-Vézina.

À l’occasion de l’assemblée du conseil d’arrondissement de Chicoutimi, mardi, le conseiller du district 7 explique que l’existence d’un deuxième lien reliant les deux rives du Saguenay s’avère de plus en plus nécessaire en raison de l’augmentation de la circulation dans les quartiers résidentiels Sainte-Claire et Sainte-Anne situés à proximité du pont Dubuc. Il avance que des automobilistes «pressés» circulent via des rues normalement tranquilles pour échapper au trafic du boulevard Sainte-Geneviève.

Pettersen souligne que les enfants d’un collègue conseiller ont failli être heurtés mardi matin par une voiture qui circulait à grande vitesse dans ces quartiers de Chicoutimi-Nord. «Ça prendrait des policiers à tous les coins de rues et c’est inacceptable. Ça fait des années qu’on le dit que ça prendrait un deuxième pont et il n’y a rien qui bouge», se plaint-il.

Il rappelle que le ministère des Transports a récemment demandé aux élus municipaux via la table des préfets d’indiquer au gouvernement leurs priorités en matière d’infrastructures. Il suggère donc que la construction d’un deuxième pont soit la requête du conseil de Ville de Saguenay.

L’échevin souhaite également que la possibilité de construire un deuxième «colisée» et un stade de soccer intérieur dans l’arrondissement de Chicoutimi soit sérieusement discutée par le comité des sports de la Ville ainsi que lors du prochain lac-à-l’épaule entre les élus.

À propos de Mickael Lambert

Mickael Henri Lambert est né à Orford dans la magnifique région des Cantons de l’Est en 1997. Passionné de culture –tant locale qu’étrangère- ainsi que de politique, il a complété le Programme d’éducation internationale au niveau secondaire en 2015. Mickael a eu la chance de prendre part à deux simulations à l’Assemblée générale des Nations Unies en plus de participer au Conseil municipal jeunesse de la Ville de Sherbrooke. Il a également travaillé plusieurs années dans le milieu agroalimentaire ainsi que dans l’économie sociale. Il garde de ces expériences un goût prononcé pour la gastronomie et un grand respect pour l’agriculture de chez nous. M Lambert espère pouvoir travailler à la radio ou à l’écrit, en touchant toutes les sphères de l’information, avec une préférence avouée pour l’actualité internationale.

À voir aussi

ATM devient l’École supérieure en Art et technologie des médias

Grâce à un investissement de plus de cinq millions $ sur 10 ans du gouvernement du Québec, le Cégep …