dimanche , 17 janvier 2021

Festi Rire de Jonquière | Une semaine chargée pour les amateurs d’humour

Pendant une semaine complète, du 19 au 24 février, des cabarets d’humour seront présentés soir après soir dans différents établissements de la rue Saint-Dominique lors du Festi Rire de Jonquière qui sera couronné par un gala avec Lise Dion et Étienne Dano.

Plus de 150 personnes se sont réunies mercredi soir à la salle polyvalente du Cégep de Jonquière pour le dévoilement officiel de la programmation de l’édition 2018 du Festi Rire de Jonquière.

«Nous sommes fiers d’offrir une majorité de spectacles gratuits (lundi, mardi, mercredi et vendredi) pour une deuxième année consécutive», a mentionné le co-organisateur du festival, Maximilien Bouchard.

L’événement est organisé conjointement par la Corporation Centre-ville Jonquière et le Cégep de Jonquière.

Une programmation quotidienne

L’événement prendra son envol le lundi 19 février à la microbrasserie HopEra qui accueillera les humoristes de la relève Rosalie Vaillancourt et son conjoint Pierre-Yves Roy-Desmarais.

Le mardi, ce sera au tour de la succursale jonquiéroise de la Voie Maltée d’être l’hôte de Pierre-Bruno Rivard et d’Arnaud Soly.

Une nouveauté cette année: le restaurant le Barillet se transformera en cabaret pour la première fois de son existence alors que Charles Pellerin et Mathieu Pepper s’y produiront le mercredi.

Alex Roof sera au Côté-Cour le jeudi 22 février dès 20 h au coût de 15 $ tandis que Didier Lambert offrira le dernier cabaret le vendredi 23 février à 22 h au café-bar l’Envol.

Les festivités prendront fin en force avec un gala rassemblant Lise Dion, Étienne Dano, Simon Gouache et Danick Martineau sur la scène de la salle François-Brassard du Cégep de Jonquière à 20 h pour 33$ en prévente et 44$ à la porte.

Les organisateurs ont rappelé que seulement quelques billets sont disponibles pour le gala du samedi.«Une quantité limitée de billets sera toutefois disponible à la porte le soir de l’événement», a ajouté M. Bouchard

À propos de Antoine D'Amours

Lors des 3 dernières années, le jeune homme de 20 ans a acquis beaucoup d’expérience dans le domaine des communications si l’on considère son jeune âge, il a en effet travaillé comme journaliste et animateur en 2015 à la station de radio communautaire CFAI-FM à Edmundston au Nouveau-Brunswick pour ensuite se rapprocher de la maison et travailler dans sa ville natale (Rivière-du-Loup) au FM 107 en tant qu’animateur. Ce grand passionné de sports (plus précisément de baseball) et de musique espère un jour réaliser son rêve d’enfance et ainsi décrocher un boulot dans le domaine du journalisme sportif, si possible à la télé.

À voir aussi

Cégep de Jonquière : lancement d’un jeu d’évasion virtuel

Un nouveau jeu d’évasion pour découvrir les programmes d’études dans un univers pré-apocalyptique nommé La …