Loge m’entraide | Un sac de couchage pour Philippe Couillard

Pour obtenir une hausse des subventions du programme AccèsLogis, l’organisme Loge m’entraide s’est déplacé au bureau du député de Dubuc, Serge Simard, mardi midi. Les manifestants ont remis un sac de couchage à l’intention du premier ministre Philippe Couillard.

Le programme Accès logis a pour objectif de supporter la «réalisation de logements sociaux et communautaires» afin de venir en aide aux ménages à faible revenu, selon le site de la Société d’habitation du Québec (SHQ).

La demande de l’organisme survient alors qu’une centaine de membres et groupes alliés du FRAPRU ont aussi manifesté pour la bonification de ce programme. Les groupes veulent se faire entendre auprès du ministre des Finances du Québec, Carlos Leitão, avant l’annonce de son prochain budget.

La coordonnatrice de Loge m’entraide, Sonia Côté, croit que «les ménages en situation extrême de pauvreté finiront par se retrouver à la rue avec un sac de couchage comme seul bien», car selon l’organisme, les données du recensement de 2016 révèlent que 660 locataires de Saguenay consacrent 100 % de leur revenu pour payer leur loyer.

Par ailleurs, la bonification du programme AccèsLogis pourrait bénéficier au projet de coopérative d’habitation la Solidarité piloté par Loge m’entraide.

La coordonnatrice rappelle que l’implication de la municipalité représente «une condition essentielle aux subventions provinciales». Pour cette raison, elle espère aussi que la mairesse de Saguenay, Josée Néron, s’engagera concrètement.

 

À propos de Zoé Le Gallic-Massie

Zoé Le Gallic-Massie est une friande d’aventures. Étant nomade, il est plutôt difficile d’identifier son lieu d’origine, car elle provient d’une famille éclatée aux quatre coins du Québec. Comme elle aime croquer à pleines dents dans la vie, elle a commencé à rédiger un blogue quand elle a voyagé en Amérique centrale. Ensuite, elle s’est retrouvée tout bonnement comme recherchiste au Global Welcome Centre à l’Université de Winnipeg pour aider les immigrants sur leur nouvelle terre d’accueil. Après sa deuxième session, elle a envoyé son curriculum vitae un peu partout au Québec, et la Télévision de Charlevoix Ouest est finalement l’endroit où elle a atterri ! Enfin, elle aime comprendre les différents univers des gens pour en apprendre le plus possible sur les réalités vécues sur cette planète terre …

À voir aussi

D’où ça vient ça, l’expression là là ?

Les Bleuets du Saguenay–Lac-Saint-Jean se font reconnaître presque immédiatement lorsqu’ils sortent de leur région, grâce …