dimanche , 18 avril 2021

Possibles fraudeurs à Jonquière | Les policiers mettent la population en garde

La police de Saguenay met en garde la population quant à la présence de possibles fraudeurs se faisant passer pour des représentants de Bell. Ils sont plusieurs à avoir reçu la visite des hommes dans les dernières semaines à Jonquière.

Tablette électronique à la main et vêtus d’un manteau de la compagnie, les hommes se présenteraient comme étant des représentants de Bell envoyés de Québec ou de Montréal.

«Ils sont passés vers 21h chez moi, ce qui est relativement tard pour du porte-à-porte, a témoigné Émile Bousquet. Ils n’avaient pas trop l’air de savoir de quoi ils parlaient. J’ai commencé à les trouver suspects alors j’ai insisté pour qu’ils m’envoient un courriel.»

Bousquet a demandé aux hommes de s’identifier. Ils ont montré une carte d’affaires d’un directeur de compte provenant de Verdun. Et dans le courriel reçu, deux seules phrases pour rappeler une promotion, laquelle est affichée sur leur site web.

«Les deux hommes nous ont posé des questions concernant nos activités quotidiennes, a raconté pour sa part l’étudiante Alison Giguère. Ils nous ont demandé on était combien à habiter dans la maison. On les a trouvés super sympathiques et on ne s’est pas questionnées sur le moment à savoir s’ils étaient de vrais représentants, c’était crédible.»

Selon elle, les hommes sont demeurés une dizaine de minutes à son domicile. Pendant ce temps, ils n’ont fait mention d’aucune offre ou promotion de la compagnie.

Une mise en garde sur Facebook concernant les possibles fraudeurs a inquiété les locataires ayant reçu leur visite. «On a eu peur, a confié Alison. Ce n’est pas la première fois qu’on entend des histoires de vols dans les appartements près du cégep. On a signalé l’événement à la police, tout comme d’autres étudiants l’ont fait.»

Bien qu’aucun incident n’ait été rapporté, la police rappelle l’importance de demeurer vigilant avec la sollicitation à domicile. «On demande aux gens de rester attentifs, a recommandé Anthony Maltais des renseignements criminels de la Sécurité publique de Saguenay. S’ils ont des doutes quant à la crédibilité des représentants, il est important de leur demander de s’identifier. Ça peut toujours être une bonne idée de prendre leur numéro de plaque d’immatriculation et d’appeler la police pour un signalement au besoin.»

Les employés du magasin Bell à Place du Royaume ont refusé de commenter l’événement et un appel logé aux services des communications du siège social de la compagnie est resté sans réponse.

À propos de Gabrielle Bartkowiak

Onze déménagements, 8 villes, 6 régions et une jeune étudiante au nom exotique égarée en sol saguenéen pour les études collégiales. St-Eustachoise de naissance, Chibougamoise de cœur et Abitibienne à ses heures, Gabrielle prend plaisir à toujours être en mouvement. Elle a d’ailleurs développé très jeune la manie de s’embarquer dans n’importe quel projet sportif ou culturel. Si elle n’est pas en train de planter des arbres à la Baie-james ou en classe à apprendre les rudiments des communications, elle est certainement en train de rire un peu trop fort de tout et de rien avec ses amis. Même si on la décrit comme étant un peu bizarre, elle adore se défendre en disant qu’elle aime ce qui sort de l’ordinaire. Attachée à la langue française, amoureuse des gens, touche-à-tout et un peu trop curieuse, Gabrielle est depuis longtemps intéressée par le journalisme. Même si dans sa tête, les idées, les rêves et les projets se bousculent sans cesse, vous la reverrez très certainement, après l’université, exercer un métier qui la passionne.

À voir aussi

Réunion

Tout simplement merci!

C’est avec le cœur gros, mais rempli de fierté et de sérénité que nous vous présentons aujourd’hui …