mardi , 29 septembre 2020
Accueil / Sports & loisirs / Tournoi international de hockey pee-wee de Québec | Une expérience inoubliable pour les jeunes
Tournoi international de hockey pee-wee de Québec

Une expérience inoubliable pour les jeunes

Participer à un tournoi de hockey international comme le Tournoi pee-wee de Québec représente un rêve pour la plupart des jeunes hockeyeurs de la province. C’est le cas des Espoirs du Saguenay–Lac-Saint-Jean pee-wee AAA qui ont participé à la 59e édition sous le nom des Saguenéens de Chicoutimi.

«Depuis une semaine, nos jeunes sont excités et on voit que leur niveau de concentration est moins élevé que pendant le reste de la saison. C’est comme si une tempête arrivait!», a mentionné l’entraîneur-chef des Espoirs, Jonathan Fleury, à la veille du départ le 6 février. Le 31 janvier dernier, les jeunes joueurs ont eu l’occasion d’embarquer sur la patinoire du Centre Georges-Vézina pour pratiquer avec leurs favoris, les Saguenéens, et profiter d’une séance de visionnement de vidéos pour les préparer à l’expérience qu’ils allaient vivre.

«Le fait qu’on puisse jouer au Centre Vidéotron c’est vraiment excitant, raconte un des 16 joueurs qui représentaient la région au tournoi. C’est comme si on était des pros, des joueurs de la Ligue nationale de hockey!» En participant à un tournoi international, les jeunes hockeyeurs ont eu la chance de jouer contre des adversaires internationaux. «On veut faire profiter nos jeunes à 100 % de cette expérience-là et mon assistant et moi tenons à leur rappeler qu’ils sont chanceux», ajoute le coach des Espoirs.

La formation de Jonathan Fleury pouvait même affronter une équipe venue du Japon dès leur troisième match, mais avec une défaite à la levée de rideau, ils se retrouvaient de l’autre côté du tableau. «Ça aurait été une expérience vraiment incroyable», a mentionné un autre patineur avant le premier match.

L’équipe saguenéenne souhaitait profiter pleinement de l’expérience et n’allait pas dans la Capitale nationale pour remporter le trophée absolument. «C’est certain qu’on va à Québec pour se rendre jusqu’au bout, mais ce n’est pas ça qu’on veut mettre dans la tête des jeunes, a commenté Jonathan Fleury. Notre but c’est de se rendre assez loin pour que nos jeunes puissent jouer deux fois au Centre Vidéotron, pour les faire profiter pleinement de cette expérience inoubliable.»

Au moment de mettre sous presse, les Saguenéens étaient en action vendredi pour leur match de quart de finale.

À propos de William Tremblay

Passionné de sport depuis qu’il est né, William Tremblay a toujours voulu travailler dans le domaine des médias. Âgé de 19 ans, William n’a jamais fait douter son entourage quant à ses choix de carrière. Le Cégep de Jonquière était donc la place de prédilection pour ce jeune homme. Originaire de Varennes, William a plongé dans l’aventure jonquiéroise comme les Oréos plongent dans un verre de lait. Avec une mère qui a étudié elle aussi en ATM et qui travaille au Réseau Des Sports (RDS), il était évident que son choix s’arrêterait sur les sports et les médias. Fan des Canadiens et de l’Impact de Montréal, Willi Sport fait honneur à ce surnom. « Grand » joueur de hockey et de soccer, William ne rate jamais une occasion de parler sport et c’est pour ces raisons que son but est d’un jour se retrouver devant une caméra de RDS. Il adore aussi jouer des parties de NHL 17 avec ses amis mettant en vedette les équipes les plus loufoques. William repartira du royaume saguenéen avec des souvenirs mémorables vécus lors de ses trois années et des rencontres inoubliables.

À voir aussi

Dernier coup de pédale pour les Gazelles

  Le club de vélo Les Gazelles de Laterrière a roulé pour une dernière année …