samedi , 14 décembre 2019
Accueil / Sports & loisirs / Fusion | L’Association de hockey mineur va de l’avant
Fusion

L'Association de hockey mineur va de l'avant

L’Association de hockey mineur de Saguenay va de l’avant avec son projet de fusion, malgré le mécontentement de certains parents. C’est ce qui a été déclaré lors de la conférence de presse de jeudi matin, prévue pour dévoiler l’identité du nouveau directeur général, Dany Chouinard.

Certains parents se sont mobilisés pour exprimer leurs inquiétudes via une lettre à l’intention du responsable du comité des sports de Saguenay, le conseiller Michel Thiffault. Les parents déplorent le fait de devoir reconduire leurs enfants dans les arénas de La Baie, de Chicoutimi et de Jonquière, suivant un horaire particulier.

L’horaire a été construit selon le pourcentage d’athlètes de chaque arrondissement. Ainsi, 40 % d’entre eux proviennent de Chicoutimi, un autre 40 % de Jonquière et le restant, de La Baie. Sur un cycle de cinq semaines, les équipes touchées en passeront deux à Jonquière, deux à Chicoutimi et une à La Baie.

«Sur les 1 500 athlètes de l’association, il n’y a que 12 % d’entre eux qui seront touchés», rapporte l’un des administrateurs de la nouvelle association, Patrick Tremblay. En effet, seules les équipes double lettres des catégories Atome à Bantam sont concernées. Ces changements majeurs entreront en vigueur dès septembre prochain, pour la saison 2018-2019.

Nouveau directeur général

C’est l’entraîneur-chef des Espoirs du Saguenay–Lac-Saint-Jean, Dany Chouinard, qui a été nommé directeur général de l’association. Il œuvre dans le réseau du hockey mineur depuis plus de 15 ans. Il a notamment entraîné l’Extrême, le Dynamo-Royal et les Nord-Côtiers.

M. Chouinard a d’ailleurs profité de l’occasion pour parler d’une alternative intéressante. «Les équipes affectées par la fusion pratiquent actuellement deux fois par semaine. Pour éviter du voyagement aux parents, on pense réduire le nombre de séances d’entraînement à une seule lorsqu’elles sont à La Baie», explique-t-il.

La conférence de presse s’est achevée sur le dévoilement du nouveau logo de l’association: un but qui contient trois balles aux couleurs des arrondissements de Saguenay.

À propos de Camille Boutin

C’est à la suite d’une rencontre avec Audrey Gagnon, journaliste pour le TVA Nouvelles Montréal que Camille a eu la piqûre du journalisme et qu’elle a choisi d’amorcer une formation en journalisme au Cégep de Jonquière. Camille Boutin est originaire de Terrebonne, en banlieue nord de Montréal. Depuis son entrée, elle a vécu toutes sortes d’expériences très formatrices. Elle a eu la chance de participer au Forum Étudiants en janvier dernier, une semaine de simulation parlementaire intensive durant laquelle elle a alimenté une quotidienne de plusieurs chroniques cinglantes. Camille a aussi coanimé une émission de radio sur les ondes de CKAJ et collaboré au Web magazine La Cerise en tant que journaliste. La cuisine, le chant et la lecture ne sont que quelques-uns de ses passetemps favoris. Les domaines de la psychologie et des sciences l’intéressent beaucoup. À 19 ans et demi, Camille souhaite s’inscrire à l’université en psychologie pour réaliser son rêve de devenir psychologue.

À voir aussi

Saguenéens de Chicoutimi | Jean surpasse Groulx au chapitre des victoires

Les Saguenéens de Chicoutimi ont disposé des Olympiques de Gatineau par la marque de 5 …