mercredi , 20 janvier 2021

Investiture du Parti québécois dans Lac-Saint-Jean | Cynthia Tardif se lance

Après avoir travaillé dans l’ombre d’Alexandre Cloutier en tant que directrice du bureau de circonscription, Cynthia Tardif se lance dans la course à l’investiture du Parti québécois dans Lac-Saint-Jean, en vue des élections provinciales d’octobre prochain. Veiller au développement de l’économie locale figure parmi ses nombreuses priorités.

La candidate souhaite encourager l’achat local et le support aux entrepreneurs. Elle a d’ailleurs tenu le lancement officiel de sa campagne, mardi matin, dans les locaux de l’entreprise Miel du ruisseau, un fleuron entrepreneurial de la région. «Je soutiens grandement les produits du terroir et l’agriculture au Lac-Saint-Jean», affirme Mme Tardif. Elle a également ciblé l’accès aux médecins de famille ainsi qu’aux garderies pour tous.

Préoccupée par bilan migratoire négatif dans la région, elle désire implanter des mesures afin de conserver les jeunes. L’accessibilité à la téléphonie cellulaire et le traitement des eaux usées sont également à la tête des nombreuses priorités.

Elle a mentionné plusieurs réalisations auxquelles elle a participé et dont elle est très fière, notamment l’agrandissement de l’hôpital d’Alma, l’aménagement de la salle multifonctionnelle de l’Ascension-de-Notre-Seigneur ou encore la construction du gymnase de l’école Jean-Gauthier.

Expérience politique

Mme Tardif, qui a travaillé avec le député de 2007 à 2014, a été sollicitée par plusieurs personnes depuis qu’Alexandre Cloutier a annoncé, à la mi-janvier, qu’il ne solliciterait pas un nouveau mandat. Son expérience en politique ne date pas d’hier. La candidate a participé à plusieurs campagnes électorales en étant dans l’ombre. Elle a notamment travaillé pour son conjoint, Sébastien Gagnon, lorsqu’il était au Bloc québécois, en plus des campagnes d’Alexandre Cloutier.

«Alexandre Cloutier et moi avons une vision semblable, mais j’ai ma propre façon de voir les choses. Il y aura une continuation du travail réalisé lors de mon travail comme directrice, mais j’amène avec moi des nouveaux projets», souligne Cynthia Tardif.

Le syndicaliste Marc Maltais et le jeune William Fradette sont les deux autres candidats qui se sont lancés dans la course à l’investiture pour l’instant. Cynthia Tardif voit d’un bon œil cette compétition. «Les membres du Parti québécois ont plusieurs possibilités afin de prendre le meilleur choix possible», déclare-t-elle.

À propos de Simone Pilote

Fière Saguenéenne, Simone Pilote aspire depuis son enfance à faire carrière dans le domaine des communications. Ses champs d’intérêt sont la politique provinciale, les enjeux culturels à l’échelle du pays et les questions environnementales. En dehors de l’enceinte du Cégep, Simone bouge : le volleyball, la course, le vélo ou la natation... Férue de plein air, Simone séjourne chaque été depuis 11 ans dans un camp de vacances dédié à la randonnée pédestre dans les Appalaches. Elle considère d’ailleurs ce lieu comme sa deuxième maison, y travaillant comme monitrice auprès des jeunes depuis 2014. Après sa technique, elle souhaite poursuivre ses études à l’université. Au cours des prochaines années, elle désire voyager, perfectionner son espagnol et effectuer des piges à l’étranger tout en élargissant son champ d’horizon.

À voir aussi

Cégep de Jonquière : lancement d’un jeu d’évasion virtuel

Un nouveau jeu d’évasion pour découvrir les programmes d’études dans un univers pré-apocalyptique nommé La …