dimanche , 17 janvier 2021

Lisée se tourne vers la jeunesse

Le chef du Parti québécois, Jean-François Lisée, a souligné l’importance du vote des jeunes lors des prochaines élections en octobre, mardi soir, lors d’une conférence donnée à l’UQAC. Il en a également profité pour présenter plusieurs aspects de son programme et écorcher ses adversaires.

Selon le leader péquiste, les jeunes de la nouvelle génération n’ont pas un sentiment d’infériorité. Il a pris en exemple les générations précédentes qui, selon lui, n’ont pas eu assez d’ambitions, notamment en votant non au référendum de 1995. «C’est pour cette raison que les jeunes vont dire oui au référendum que nous tiendrons dans notre deuxième mandat», a-t-il ajouté devant près d’une centaine de personnes dont les députés de Chicoutimi et Jonquière, Mireille Jean et Sylvain Gaudreault.

Le chef croit qu’il est nécessaire de faire voter les jeunes aux prochaines élections puisqu’ils auront un poids plus important. «C’est fini les babys boomers! Ce seront les jeunes, la génération X et Y, qui décideront de la prochaine élection!» a avancé M. Lisée.

 

Opposants politiques

La Coalition avenir Québec (CAQ) a été la principale cible du péquiste. Il a qualifié le deuxième parti d’opposition de «Compagnie avenir Québec» puisque M. Legault n’a toujours pas reçu de vote de confiance de la part des membres du parti. «On a moins de démocratie avec la CAQ», a-t-il dit.

M. Lisée a aussi commenté les récents sondages mettant en tête la CAQ dans les intentions de vote. Il a justifié ses succès par le fait que la population connaît peu la plateforme du parti. «La CAQ gagne à être méconnue », a-t-il lancé en blague. Il juge que les promesses de M. Legault sont un «pari cynique» et que le chef caquiste espère que les Québécois vont le croire.

Rencontres ultérieures

Le prochain invité de ces conférences organisées par le MAGE-UQAC sera la cochef de Québec Solidaire, Manon Massé, le 27 mars. Selon le président du MAGE-UQAC, Matthieu Cox, François Legault n’avait aucune disponibilité alors que le cabinet du premier ministre n’a démontré aucun intérêt pour prendre part à ce genre d’événement.

À propos de Philippe L'Heureux

Philippe L’Heureux est un jeune homme de 21 ans provenant de la magnifique Île d’Orléans, près de Québec. Il en est à sa troisième et dernière année dans le programme de journalisme en ATM du Cégep de Jonquière. Philippe est détenteur d’un DEC en publicité et relations publiques du Collège Mérici, à Québec. Plusieurs personnes croient que Philippe étudie dans le bon domaine puisqu’il pourra utiliser à bon escient sa plus grande force : parler. De nombreux professeurs rencontrés tout au long de son parcours scolaire pourront témoigner de ce fait. Il ne rate pas une occasion pour tenter de faire rire le reste de la classe. Philippe est un amateur de course automobile et saute sur chaque occasion de pratiquer ce sport à la piste de karting de Château-Richer, avec sa famille ou des pilotes du circuit du Québec. Lorsqu’il ne regarde pas les courses de NASCAR ou d’IndyCar à la télévision, il est dans les estrades pour encourager ses pilotes favoris. Côté professionnel, Philippe adore toutes les formes de journalisme. Que ce soit la radio, l’écrit ou la télé, il s’adapte au type de média pour rapporter la nouvelle de façon juste. Il ne craint pas non plus de faire des entrevues en anglais, autant au Canada qu’aux États-Unis, lorsque nécessaire, afin d’informer le reste de la population de la planète.

À voir aussi

Cégep de Jonquière : lancement d’un jeu d’évasion virtuel

Un nouveau jeu d’évasion pour découvrir les programmes d’études dans un univers pré-apocalyptique nommé La …