Laurent Duvernay-Tardif fait bouger les jeunes

Les jeunes des écoles l’Horizon, des Deux-Lacs, Notre-Dame-du-Rosaire et Sainte-Lucie ont eu la chance de bouger avec le joueur de football Laurent Duvernay-Tardif à l’Université du Québec à Chicoutimi (UQAC) lundi. Sourires et bonne humeur étaient au rendez-vous tout au long de la journée alors que les élèves sélectionnés ont pu dépenser leur énergie en pratiquant des sports comme le soccer, l’escalade et le kinball.

Laurent Duvernay-Tardif a créé la fondation qui porte son nom en 2017. C’était la première activité de la tournée Bougez avec LDT en 2018 et c’est la région du Saguenay qui a été choisie. «On trouvait ça important de nous déplacer en région, explique le garde des Chiefs de Kansas City dans la Ligue nationale de football (NFL). Souvent, les fondations sont créées à proximité des grandes métropoles et font leurs activités près de celles-ci. On désirait faire le contraire et montrer aux régions qu’elles sont importantes aussi.»

Le but de la fondation est bien simple : montrer aux jeunes qu’il est important de bouger, mais aussi d’être capable de concilier le sport avec les études. «C’est primordial que les jeunes soient capables de trouver l’équilibre entre les deux. Avec notre tournée, on espère que les jeunes vont comprendre ça», mentionne le Québécois. Duvernay-Tardif en est lui-même un très bon exemple, lui qui parvient à jouer dans la NFL et à étudier en médecine lors de la saison morte.

Le principal intéressé s’est dit très satisfait de l’hospitalité des personnes présentes et de l’implication des jeunes dans les activités. «On a eu un bel accueil, les enfants étaient contents de prendre part aux activités. C’est aussi pour ça qu’on vient en région, les gens sont souvent très gentils et accueillants», ajoute le garde de ligne offensive.

Prêt pour la saison

À quelques mois du début de la saison régulière des Chiefs, Laurent Duvernay-Tardif se dit prêt et satisfait de l’alignement de son équipe. «On est allé chercher des joueurs de haut calibre comme Sammy Watkins. J’ai confiance en Patrick Mahomes aussi, il est prêt à remplacer Alex Smith au poste de quart-arrière partant.

À propos de William Tremblay

Passionné de sport depuis qu’il est né, William Tremblay a toujours voulu travailler dans le domaine des médias. Âgé de 19 ans, William n’a jamais fait douter son entourage quant à ses choix de carrière. Le Cégep de Jonquière était donc la place de prédilection pour ce jeune homme. Originaire de Varennes, William a plongé dans l’aventure jonquiéroise comme les Oréos plongent dans un verre de lait. Avec une mère qui a étudié elle aussi en ATM et qui travaille au Réseau Des Sports (RDS), il était évident que son choix s’arrêterait sur les sports et les médias. Fan des Canadiens et de l’Impact de Montréal, Willi Sport fait honneur à ce surnom. « Grand » joueur de hockey et de soccer, William ne rate jamais une occasion de parler sport et c’est pour ces raisons que son but est d’un jour se retrouver devant une caméra de RDS. Il adore aussi jouer des parties de NHL 17 avec ses amis mettant en vedette les équipes les plus loufoques. William repartira du royaume saguenéen avec des souvenirs mémorables vécus lors de ses trois années et des rencontres inoubliables.

À voir aussi

Les Sags transigent à la date limite

À la date limite des transactions lundi, les Saguenéens se sont affichés comme acheteur alors …