dimanche , 17 janvier 2021

Un nouveau site web pour la Pulperie

Le musée régional de la Pulperie de Chicoutimi a lancé un nouveau site web créé par l’entreprise jeannoise, La Web Shop, jeudi matin lors d’une conférence de presse. Une vidéo corporative a aussi été réalisée pour l’occasion, par la Boîte de Pickup, une autre compagnie régionale.

«La Pulperie essaie de se maintenir à jour, et il me semble qu’en 2018, il était nécessaire de refaire notre image web», a dit en entrée de jeu le directeur général du musée, Jacques Fortin.

De nouvelles fonctionnalités ont été ajoutées au site en plus de le mettre au goût du jour. «Nous avions comme mandat de rendre le site web plus accessible. Il est donc maintenant fonctionnel sur mobile en plus d’être beaucoup plus attirant à l’œil», raconte le chargé de projet de la Web Shop, François Riel.

Il est maintenant possible de voir plusieurs objets de la collection sur le site de la Pulperie. «Notre collection comprend plus de 26 000 objets, et nous souhaitons qu’elle continue d’évoluer à travers le site web», explique la directrice des collections et de la recherche de la Pulperie, Cathleen Vickers.

Quant à la vidéo corporative d’environ huit minutes, elle se veut une carte de visite pour la Pulperie. «Nous voulions faire plus que juste montré de belles images du site historique. Nous avons donc créé une histoire autour des activités que propose la Pulperie, a précisé le réalisateur de la vidéo, Jean-Marc E. Roy. Il était très important d’ajouter un impact humain, de faire vivre les émotions que le site fait ressentir à travers la vidéo.»

Cette dernière propose donc des images des trois édifices du musée, ainsi que des points de vue aériens, pris avec des drones, du grand espace extérieur de la Pulperie. On y voit les sentiers sous les quatre saisons et la célébration d’un mariage.

«Toutes les activités que le site de la Pulperie de Chicoutimi accueille y sont représentées, et c’est exactement ce qu’on voulait», a conclu satisfait, le directeur général adjoint, Rémi Lavoie.

À propos de Andréane Vallée

Native du Lac-Saint-Jean, Andréane Vallée est une jeune femme passionnée par le monde entier. Elle a étudié à l’école secondaire Camille-Lavoie dans le programme d’éducation internationale (PEI). C’est d’ailleurs une journée découverte avec cette école qui lui a permis d’enfiler l’instant d’une journée l’habit d’un journaliste. Depuis son plan était clair, elle devait étudier à Jonquière à tout prix. Toutefois sa curiosité et la vie l’ont menée ailleurs, plus précisément à Sydney, en Australie. Après un an à l’étranger et la tête remplie de rêves, elle revient en 2015 pour étudier en Art et technologie des médias. Des intérêts variés et l’envie de tout savoir, de tout connaître, voilà qui décrit très bien Andréane. Nous verrons où la vie la mènera.

À voir aussi

Cégep de Jonquière : lancement d’un jeu d’évasion virtuel

Un nouveau jeu d’évasion pour découvrir les programmes d’études dans un univers pré-apocalyptique nommé La …