Gaillards 2018 : une chose à la fois

Une plus grande maturité et des recrues d’importance pourraient bien aider l’équipe de football des Gaillards du Cégep de Jonquière à connaitre une autre bonne saison en 2018. La formation jonquiéroise pratique en gymnase depuis quelques mois et il est déjà possible de se faire une petite idée de l’année à venir.

L’entraineur-chef, François Laberge, n’a pas voulu trop s’avancer sur ses prédictions pour la prochaine campagne. Il rappelle que pour l’instant, ce qui compte pour ses joueurs, c’est de passer leurs cours et de s’entrainer afin d’être en mesure de fouler le terrain au mois d’août. « Pour l’instant, il y a trop d’impondérables. C’est difficile de faire un pronostic pour une saison qui va se terminer en novembre. L’objectif présentement c’est de tout mettre en place pour être aspirants au Bol d’or, mais on se concentre tout d’abord sur ce qu’on contrôle », affirme Laberge.

En ce qui concerne les effectifs, les Gaillards auront droit à une équipe bien plus mature que celle de l’année dernière. Au total, une trentaine de vétérans devraient revenir avec l’équipe pour 2018. « Ce qui nous a tués l’an passé au Bol d’or, c’est qu’on avait une équipe peu expérimentée. Mais cette saison, avec les bonnes recrues qui s’en viennent et les vétérans qu’on a déjà, on devrait avoir une bonne année », confirme le secondeur Jérémy Bernier, qui en sera à sa troisième campagne dans l’uniforme bleu et or.

La grosse question de l’effectif était cependant de savoir qui prendrait la place d’Anthony Ouellet au poste de quart-arrière, lui qui a été le partant des Gaillards au cours de leurs 29 dernières rencontres. La formation jonquiéroise a tout de même eu la chance de mettre la main sur deux joueurs capables de prendre le relais, soit la recrue en provenance des Lynx du Pavillon Wilbrod-Dufour Frédéric Clements, ainsi que le transfert des Couguars du Cégep de Chicoutimi Alexandre Voisine. « Les deux courent bien avec le ballon, les deux lancent bien le ballon, je pense que ça va être une bataille chaque semaine pour savoir qui va mériter le pôle », avance l’entraineur-chef.

À propos de Mikaël Leblanc

Mikaël Leblanc
Mikaël est natif de Trois-Rivières et est passionné de sport depuis sa tendre enfance. Il a débuté sa carrière en couverture sportive à l'âge de 15 ans pour le défunt webmagazine Versus Football. Depuis, il n'a jamais cessé de parcourir les lignes de côté des terrains de Québec, que ce soit comme journaliste, joueur ou entraineur. Malgré tout, il n'est pas qu'un homme de sport, lui qui se passionne pour la psychologie et la sociologie. Il n'hésitera d'ailleurs pas à vous parler de ces sujets pendant des heures si vous lui demandez. Il est aussi quelqu'un qui aime tout savoir sur ce qui se passe autour de lui et est donc toujours à la recherche de nouvelles informations. Faisant constamment preuve de caractère et de détermination, il est assez difficile de lui cacher quelque chose et bonne chance si vous vous engagez dans un débat avec lui.

À voir aussi

Les Sags transigent à la date limite

À la date limite des transactions lundi, les Saguenéens se sont affichés comme acheteur alors …