La SPCA : sauveuse de vies

Après trois mois dans un refuge, Guinness a enfin été adopté. Il n’était qu’un simple chien errant parmi les milliers d’autres qui flânent dans les rues du Québec. Son nouveau maître, Charles Robitaille, l’a retrouvé à la SPCA de son quartier. « Il faisait vraiment pitié. Je savais qu’il y avait plusieurs chiens en besoin d’avoir une maison à la SPCA », soutient-t-il.

Chiens SPCA
Les chiens à la SPCA Saguenay en attente d’un nouveau foyer. 

Des milliers d’animaux de compagnie sont abandonnés dans la rue chaque année. Ceux qui ont la chance d’être retrouvés sont envoyés dans les refuges pour animaux.

La Société pour la prévention de la cruauté envers les animaux (SPCA) de Saguenay est un organisme à but non-lucratif conçu pour donner refuge et aider les animaux dans le besoin. La SPCA prend sous sa charge les animaux qui ont été abandonnés pour leur trouver une famille qui leur offrira une nouvelle vie meilleure.

Charles Robitaille explique que l’environnement dans lequel son compagnon a vécu pendant les 12 semaines avant qu’il ne l’adopte n’étaient pas l’ambiance idéale pour lui. « Ça jappe beaucoup », décrit-il. Il renchérit toutefois en expliquant que « la SPCA fait ce qu’elle peut pour leur donner ce qu’ils peuvent se permettre de leur donner ». Charles raconte que son chien s’est adapté facilement à son nouvel environnement. « Au début il était très timide […], mais trois jours plus tard il nous montrait déjà sa bedaine. »

La SPCA offre différentes opportunités pour venir en aide aux animaux abandonnés. Le site internet de la SPCA Saguenay offre la possibilité de faire un don en ligne afin de les soutenir financièrement. Ces dons peuvent se faire comme don unique, mensuel ou annuel. L’argent amassé sera utilisé par l’organisme soit pour la vaccination, la stérilisation, l’achat de nourriture ou d’accessoires adaptés. La SPCA Saguenay offre également l’opportunité au public d’aller promener un chien du refuge.

 

À propos de Gabrielle Poulin

Gabrielle Poulin est originaire de Candiac, sur la Rive-Sud de Montréal. Elle a complété ses études secondaires au Collège Durocher Saint-Lambert, et a poursuivi son parcours scolaire au Cégep de Jonquière. Après ses études à Saguenay, elle aimerait étudier à l’Université de Sherbrooke pour compléter un certificat en relations internationales, puis un BAC en droit. Durant l’année scolaire de 2017 à 2018, Gabrielle a animé le show Flashback 80-90 à la radio communautaire de Jonquière CKAJ. Elle adore aborder des sujets qui touchent l’international, ainsi que ceux qui concernent le domaine de la santé et des sciences. Plus tard, Gabrielle aimerait être correspondante à l’international pour un média québécois. Elle aimerait aller chercher l’information en anglais, puis la livrer en français.

À voir aussi

ATM devient l’École supérieure en Art et technologie des médias

Grâce à un investissement de plus de cinq millions $ sur 10 ans du gouvernement du Québec, le Cégep …