Levée de fonds réussie pour Les animaux du Boisé

La première collecte de fonds organisée par la fondation Les animaux du Boisé, qui vient en aide aux familles n’ayant pas les moyens de couvrir les soins vétérinaires de leurs animaux de compagnie, a permis d’amasser près de 1000$, dimanche.

Près de 75 personnes ont pris part à cet évènement. Les propriétaires de chiens et de chats bénéficiaient de plusieurs services de toilettage à prix modiques. Par exemple, le micropuçage s’élevait à 25$ au lieu de 50$.

L’une des participantes, Henriette Tremblay, a appuyé cette initiative.

«C’est extraordinaire. D’habitude, nous payons très cher [pour ce genre de service]», s’est exclamé la propriétaire d’un Shih Tzu de trois mois.

Pour sa part, une autre participante a profité d’un tout inclus pour son bulldog américain : micropuçage, nettoyage d’oreilles et taille de griffes pour un coût total de 45$.

«Mon chien s’est déjà blessé au genou. J’ai dû débourser 5000$ pour l’opération et on m’a transféré à Québec. Ce genre d’évènement va aider les familles et permettra de ne pas créer de trou dans le budget», a confié celle qui est prête à débourser des sommes importantes pour les traitements de son chien.

La présidente de la fondation Les animaux du Boisé et la vétérinaire, Julia East, s’est dite très heureuse quant au résultat de cette première activité de financement.

«On prévoit faire d’autres levée de fonds, notamment en partenariat avec le Cégep de Chicoutimi, pour attirer plus de gens», a-t-elle mentionné.

 

 

 

 

 

À propos de Marc-William Gagné

Marc-William ne s’empêche pas de voir le monde en grand. Ce jeune homme de 19 ans aspire à voyager à travers le monde, voire à devenir un animateur vedette de télévision. Marc-William n’arrête jamais. L’été, il est préposé au Musée de la Petite Maison Blanche. Avec sa vitalité, il ne se rate pas l’occasion de s’attirer la sympathie des touristes. En plus du travail, il aime bien sortir au cinéma voir un bon film de comédie ou flamber son argent dans une séance de magasinage. Après ses études collégiales en journalisme, Marc-William désire continuer son parcours universitaire en communication télévisuelle.

À voir aussi

Cégep de Jonquière : lancement d’un jeu d’évasion virtuel

Un nouveau jeu d’évasion pour découvrir les programmes d’études dans un univers pré-apocalyptique nommé La …