samedi , 17 août 2019
Accueil / Actualités / Les Pattes de l’espoir | La marche permet de récolter 11 000$
Les Pattes de l'espoir

La marche permet de récolter 11 000$

Ce sont plus de 11 100$ qui ont été amassés lors de la 7e édition des « Pattes de l’espoir » organisé par la Société canadienne du cancer. La marche de 1,5 km s’est déroulée au Parc de la Rivière-du-Moulin à Chicoutimi dimanche matin et a accueilli un peu plus d’une centaine de chiens accompagnés de leurs maîtres.

 Le directeur régional de la Société canadienne du cancer, Jérôme Dufour-Riverin, juge que l’objectif a été atteint et que le montant récolté se rapproche de ceux des années antérieures.

«Les Pattes de l’espoir, c’est une activité familiale. C’est une journée pour amasser de l’argent, mais surtout pour avoir du plaisir.»

Petits et grands étaient au rendez-vous pour la marche sous un beau soleil, mais aussi en tant que bénévole. Pour la jeune Joanie Gagnon, c’était une belle façon de contribuer à la cause du cancer, une maladie qui lui a enlevé ses deux grands-parents.

«Je trouve ça beau d’être ici aujourd’hui, de voir les gens avec leur chien. C’est une belle expérience et c’est sûr que je recommencerais n’importe quand !»

Pour la propriétaire de la boutique Rose Bon-Bon, Caroline Leclerc, la journée a été remplie d’émotion. En plus d’être coprésidente d’honneur avec sa chienne Délima, elle avait la chance d’être au côté de sa mère, qui a été atteinte de trois cancers dans les dernières années.

«Je suis ici parce que je pense que c’est important de souligner l’aide que nous apportent nos animaux de compagnie dans la maladie. Ma mère est survivante de trois cancers et son chien a été d’une grande aide pour elle tout au long du combat, c’est très important pour moi.»

Grâce à plusieurs commanditaires, l’organisation de l’évènement n’a coûté que 40$. Un exploit dont M. Dufour-Riverin est très fier.

« Grâce à eux, nous avons pu offrir des sacs cadeaux pour les chiens d’une valeur de 50 $ à tous les participants. C’est bien de dépenser peu pour des évènements comme celui-là. Le but est de ramasser le plus d’argent possible et c’est grâce à des commanditaires aussi dévoués que c’est possible. »

La marche des Pattes de l’espoir existe depuis 15 ans au Canada et c’est l’une des nombreuses activités organisées par la Société canadienne du cancer. En avril prochain se déroulera le Bal de la Jonquille à Montréal, toujours dans le but de récolter des dons pour le cancer.

À propos de Geneviève Marceau

Montréalaise d’origine, Geneviève a toujours été bercée par la musique des nombreux festivals et le rythme des tambours du Mont-Royal. Après avoir étudié à l’école secondaire F.A.C.E, elle a compris que l’art, plus précisément la musique avait une place bien spéciale dans sa vie. Bien qu’elle n’ait pas de talent particulier pour le chant ou la guitare, elle a toujours rêvé de travailler tout près des gens qu’elle admire. Son objectif s’est accompli à quelques reprises puisqu’elle a eu la chance de réaliser plusieurs entrevues pour la Plateforme C20, un projet parascolaire auquel elle a participé lors de son parcours en ATM. Elle rêve de jour et de nuit et espère pouvoir parcourir la Terre un pays à la fois. Geneviève est curieuse et tente de comprendre le monde à tous les jours. Elle aime ce qu’elle ne connait pas et trouve toujours la beauté dans l’inusité.

À voir aussi

Période de changement de pneus tardive dans la région

Le Saguenay-Lac-Saint-Jean vit une période de changement de pneus plus tardive et plus graduelle que …