dimanche , 17 janvier 2021

Violence sexuelle faite aux femmes | Une soixantaine de personnes marchent à Chicoutimi

Une soixantaine de personnes ont pris part à la marche d’une heure qui débutait à la Cathédrale Saint-François-Xavier, jeudi, sur l’heure du souper.  Tenant fièrement plusieurs pancartes aux slogans divers tels que « Écouter sans juger », hommes, femmes, enfants et même animaux étaient réunis afin de dénoncer la violence sexuelle faite aux femmes.

Selon l’intervenante sociale à la Maison ISA, Christine Audet, l’organisme communautaire avait comme objectif de « sensibiliser les personnes sur leur passage et de démontrer leur solidarité aux victimes d’agression à caractère sexuel ». Plusieurs brochures abordant le nom de leur campagne « Ça ne me regarde [pas] » étaient aussi données aux passants pendant le trajet.  Cette activité était suivie d’une rencontre avec des candidates aux élections provinciales.

La candidate du Parti québécois dans Chicoutimi, Mireille Jean, et la candidate de Québec solidaire dans Dubuc, Marie-Francine Bienvenue, en pleine pleine discussion avec le public.

Certaines femmes présentes avaient également été victimes de violence auparavant, dont Mylène Girard, militante dans l’âme, qui a déjà été battue par son conjoint. Lors de l’attaque, cinq de ses vertèbres au cou ont été brisées. La cause la rejoignait ainsi particulièrement.

La capsule de sensibilisation : Être témoin, créée par le duo LAPS, qui devait être lancée en soirée, n’a pas pu être présentée en raison d’un bris sonore. Elle sera cependant disponible sur le site http://www.rqcalacs.qc.ca.

La candidate du Parti québécois dans Dubuc, Marie-Annick Fortin et, à l’arrière, celui pour Québec solidaire dans Chicoutimi, Pierre Dostie, parlant avec l’une des marcheuses.

À propos de Coralie Hovington

Semblable à une marmotte, Coralie Hovington aime bien se terrer dans le paradis qu’est sa chambre à coucher, au milieu des livres et de leurs histoires fantastiques. En effet, la jeune femme originaire de Sacré-Cœur mangerait des livres, si le corps humain le lui permettait. Avec cette passion pour la lecture, vient aussi celle de l’écriture et du dessin, lorsque le temps l’autorise. Voulant faire connaitre son style d’écriture, Coralie a donc décidé que le journalisme écrit serait parfait pour elle. Cependant, ne vous laissez pas berner par ses loisirs tranquilles : son caractère, une fois que vous la connaissez, surprend bien des gens avec son humour, sa répartie et ses idées loufoques. Par contre, si vous vous voulez faire la connaissance de cette Sacré-Coeuroise, il faudra d’abord la faire sortir de son trou…

À voir aussi

Cégep de Jonquière : lancement d’un jeu d’évasion virtuel

Un nouveau jeu d’évasion pour découvrir les programmes d’études dans un univers pré-apocalyptique nommé La …