Le restaurant Dunn’s tarde à ouvrir

Malgré une enseigne visible depuis plusieurs mois, le restaurant de la bannière Dunn’s à Jonquière tarde à accueillir ses premiers clients. Un dégât d’eau a forcé le propriétaire à décaler son ouverture.

Initialement prévue pour février dernier, l’inauguration du restaurant a été reportée en mars 2019 selon l’un des franchisés, David Ho. «Des démarches sont en cours avec les assurances afin de réaliser des travaux», explique-t-il en entrevue téléphonique. Plus de huit mois après le dégât d’eau, l’intérieur de l’édifice, situé au coin des rues SaintDominique et Saint-Thomas, reste inchangé. Dans un échange de courriels avec La Pige, le directeur des opérations chez Dunn’s, Scot Williams, mentionne avoir été avisé des retards causés par un dégât d’eau. Toutefois, «le siège social de Dunn’s n’a eu aucune nouvelle de M. Ho à la suite de ses démarches auprès des assurances», écrit-il dans un courriel.

Plusieurs locataires

Depuis la fermeture du bar la P’tite Grenouille, plusieurs locataires se sont succédés dans cet édifice situé non loin de La Voie Maltée. Les Allumés Gourmands et, plus récemment, le restaurant asiatique IndoChine, y avaient pignon sur rue. Sur leur site web, Dunn’s mentionne qu’il faut débourser une somme de 50 000 $ pour obtenir une franchise d’une durée de 10 ans.

À propos de Guillaume Pelletier

Alors que les jeunes de son âge écoutaient Télétoon et lisaient Geronimo Stilton, Guillaume préférait regarder Le Téléjournal et feuilleter le journal. Passionné par le hockey et la politique, il a eu la piqûre pour le journalisme lors d’un stage d’un jour au Courrier du Sud en 2013. Ayant un très bon sens de l’observation, ce Brossardois d’origine a toujours aimé connaître le pourquoi et le comment des choses. Plus récemment, il a travaillé comme journaliste aux communications étudiantes universitaires de Chicoutimi pour la période estivale. N’essayez surtout pas de lui apprendre une nouvelle toute chaude, il la connaît probablement déjà, lui qui est branché sur l’actualité au quotidien.

À voir aussi

ATM devient l’École supérieure en Art et technologie des médias

Grâce à un investissement de plus de cinq millions $ sur 10 ans du gouvernement du Québec, le Cégep …