vendredi , 15 novembre 2019
Accueil / Sports & loisirs / Une expérience inoubliable pour Harvey

Une expérience inoubliable pour Harvey

 

Le gardien de but natif d’Alma Samuel Harvey n’est pas prêt d’oublier sa première expérience au camp des Canadiens de Montréal, qui lui a permis d’appendre aux côtés

Même s’il n’a pas été en mesure de signer un premier contrat professionnel comme il le souhaitait, Harvey a pleinement profité du peu de temps passé dans l’organisation du Tricolore. Lors de ses premiers jours dans l’entourage de l’organisation, l’homme masqué de 20 ans a eu la chance de sauter sur la glace en même temps que son idole de jeunesse, Carey Price.

«La première fois que je suis embarqué sur la glace en même temps que Carey Price, ça m’a frappé. J’ai pu l’analyser et j’ai vu comment il était bon. J’étais comme une éponge à côté de lui, j’essayais d’en apprendre le plus possible. C’est un rêve qui s’est réalisé et j’ai été vraiment content de vivre ça», s’est-il exclamé.

Le téléphone a enfin sonné

Lors des deux dernières années, Samuel Harvey croyait que l’une des 31 formations de la Ligue nationale de hockey allait lui donner une chance en l’invitant à son camp. Cette invitation n’est jamais survenue jusqu’à ce qu’il reçoive un coup de fil de la part des Canadiens qui lui donnaient une chance de se faire valoir.

Il s’est alors présenté au camp à titre de joueur invité et il a eu la chance de disputer une rencontre face aux meilleurs espoirs des Sénateurs d’Ottawa le 5 septembre dernier. Lors de ce duel, il en a profité pour faire écarquiller bien des yeux aidant son équipe à rester dans le match.

«C’était juste incroyable de pouvoir mettre le chandail des Canadiens. Je me sentais choyé. Quand tu es un jeune qui grandit au Québec, c’est vraiment spécial», a exprimé Harvey qui s’était fixé comme objectif de signer un contrat avant la fin du camp.

«C’était mon but et je croyais que j’étais sur la bonne voie, mais ce n’est pas moi qui a eu la décision finale», a expliqué celui qui est excité d’entamer sa quatrième et dernière saison avec les Huskies de Rouyn-Noranda dans la Ligue de hockey junior majeur du Québec.

À propos de Anthony Toupin

Grand amateur de sport depuis qu’il est tout jeune, Anthony étudie en Art et technologie des médias dans le but de devenir journaliste sportif. Natif de Champlain, un village situé tout près de Trois-Rivières, il a commencé à travailler dans le domaine des médias dès l’âge de 15 ans alors qu’il s’occupait des médias sociaux et du site web des Cataractes de Shawinigan. Cette expérience lui a ensuite donné la chance de devenir pigiste attitré à la couverture des Saguenéens de Chicoutimi pour le Journal de Québec. Grâce à ce nouveau défi, il a eu la chance de couvrir plusieurs événements, dont des compétitions de curling et de cyclisme. Son plus grand rêve serait d'être journaliste sportif dans la Ligue nationale de hockey.

À voir aussi

AXELL Hockey| Une entreprise saguenéenne sur une lancée

L’entreprise Axell Hockey, spécialisée dans la fabrication et la vente de bâtons de hockey personnalisés, …