jeudi , 14 novembre 2019
Accueil / Arts & culture / Revue Inter | L’apocalypse à la une
Revue Inter

L'apocalypse à la une

L’apocalypse est le thème exploité par le 130e numéro de la revue Inter Art Culturel. Le lancement a eu lieu jeudi soir au Centre Bang de Chicoutimi.

Le magazine culturel propose divers points de vue sur la notion d’apocalypse. Les catastrophes ne cessent de se multiplier et deviennent de plus en plus désastreuses. Au total, près de 30 artistes québécois ont contribué à ce numéro qui vise à expliquer jusqu’où ça pourrait aller si la goutte ferait déborder le vase.

De plus, cette édition comportera quelques dessins qui ont été réalisés par la directrice administrative d’Inter Art Culturel, Geneviève Roy.

Geneviève Roy pose fièrement en compagnie de son livre de dessins.

«Elle nous a fait une très belle démonstration des apocalypses ici et ailleurs dans le monde», a lancé Frédérique Hamelin qui est attitrée aux coordinations de la revue.

Un travail remarquable

Par ailleurs, Geneviève Roy a profité de la soirée présenter son livre A.L.A.L : Absurdes Lancements Attaques Létales. Depuis maintenant 10 ans, elle a développé une passion pour le dessin, elle qui était auparavant danseuse de baladi.

Son livre vise à relier les évènements autrement. Elle reproduit des photos qui se trouvent déjà sur Internet, mais elle y ajoute une petite touche spéciale. Elle va surtout retoucher des images comportant des attentats terroristes, des actes de guerre ou encore des migrations provenant de l’Afrique et du Moyen-Orient. Elle avoue que son but ultime est de faire parler les images.

«Je dis souvent que l’art est une histoire dessinée de l’histoire de l’humanité, s’exprime-t-elle. Je trouve que les situations que je dessine sont inacceptables, mais je me sens impuissante face aux situations.»

On peut également trouver quelques poèmes à l’intérieur du livre, dont un d’espérance de la part de son amie burundaise et réfugiée politique.

Le 12 octobre prochain, l’équipe et le comité de direction du Conseil des arts et des lettres du Québec seront à l’atelier Belleville de Montréal afin de terminer leur tournée de lancements.

À propos de Anthony Toupin

Grand amateur de sport depuis qu’il est tout jeune, Anthony étudie en Art et technologie des médias dans le but de devenir journaliste sportif. Natif de Champlain, un village situé tout près de Trois-Rivières, il a commencé à travailler dans le domaine des médias dès l’âge de 15 ans alors qu’il s’occupait des médias sociaux et du site web des Cataractes de Shawinigan. Cette expérience lui a ensuite donné la chance de devenir pigiste attitré à la couverture des Saguenéens de Chicoutimi pour le Journal de Québec. Grâce à ce nouveau défi, il a eu la chance de couvrir plusieurs événements, dont des compétitions de curling et de cyclisme. Son plus grand rêve serait d'être journaliste sportif dans la Ligue nationale de hockey.

À voir aussi

Faire rayonner l’artisanat régional

Les métiers d’art favorisent le développement durable en région, affirme Caroline Thériault, coordonnatrice de la …