vendredi , 22 janvier 2021

L’auteure Manon Plourde présente «Une journée à la Rivière-du-Nord»

Pour son deuxième livre jeunesse, l’auteure Manon Plourde a choisi de puiser son inspiration à travers une anecdote cocasse de la vie de son filleul tout en se laissant porter par son imagination pour créer le reste de l’histoire. Elle a également tenu à choisir, elle-même, son illustrateur:  le jeune Alex Desrosiers, 14 ans.

Présentée par les éditions VIVAT, l’oeuvre Une journée à la Rivière-du-Nord (volume 2) propose une nouvelle aventure aux Écuries d’Henry. Noêlla la canne au grand cou entraine ses compagnons, Ti-Gars et Lucky, dans un périple de gardiennage. Les chevaux des écuries, la princesse Tatinanana et Nelly le grand cheval blanc, porteront secours aux imprudents.

Au départ, Manon Plourde s’est inspirée d’un fait réel. L’auteure raconte qu’étant jeune, au moment de tomber dans une très haute rivière, son filleul s’est accroché à une branche d’arbre. «À partir de cette idée qui me servait de moteur, j’ai imaginé et imagé la suite de l’histoire.»

De plus, la totalité des illustrations du volume 2 ont été réalisées par le jeune homme de 14 ans Alex Desrosiers, qui au début du projet, était âgé de 13 ans. Selon Manon Plourde, c’est par un pur hasard qu’elle est tombée sur le jeune garçon. Celui-ci a confié avoir été très surpris et heureux de voir le produit final.

Plus de 120 personnes ont accueilli fièrement le nouveau bouquin au lancement officiel à La Place des Fondateurs de Saint-David-de-Falardeau dimanche. «J’étais stressée, mais maintenant je suis soulagée», a confié l’auteure en entrevue. «Lorsqu’on se lance dans l’écriture d’un livre et qu’on le présente aux lecteurs, on s’ouvre à la critique automatiquement», a-t-elle soulevé.

Pour la mairesse de Saint-David-de-Falardeau, Catherine Morissette, qui prenait part au lancement, c’est une fierté pour la municipalité d’accueillir des évènements comme celui-ci. D’ailleurs, l’auteure du livre a souligné l’appui constant de la mairesse dans ses réalisations. «Elle est toujours présente et j’en suis très reconnaissante», a-t-elle confié.

Pour la suite, Manon Plourde a confirmé la parution d’un prochain tome. «L’idée est déjà en marche et j’aimerais qu’Alex fasse encore partie du projet», a-t-elle lancé.

À propos de Emilie Gagnon

Originaire du Saguenay, la jeune femme de 26 ans est passionnée par le sport, le droit et la photographie. La rédaction du reportage écrit est un aspect qu'elle apprécie beaucoup, mais ce qu'elle désire le plus faire dans la vie, c'est travailler dans le milieu télévisuel. Le côté humain a toujours été un aspect important pour Emilie : elle adore découvrir l'histoire qui se cache derrière chaque personne. C'est d'ailleurs l'une des raisons qui la pousse à faire du journalisme.

À voir aussi

ATM devient l’École supérieure en Art et technologie des médias

Grâce à un investissement de plus de cinq millions $ sur 10 ans du gouvernement du Québec, le Cégep …