dimanche , 26 janvier 2020
Accueil / Actualités / Entrepreneurs au cube | Plus de 3 300 $ amassés pour la Fondation Jean-Allard
Entrepreneurs au cube

Plus de 3 300 $ amassés pour la Fondation Jean-Allard

Une soixantaine de personnes ont bravé le froid pour prendre part mercredi soir à l’évènement Entrepreneurs au cube propulsé par la Chambre de commerce et d’industrie Saguenay le Fjord. Ils ont amassé 3 326 $ pour la Fondation Jean-Allard

 Au coût de 50 $ l’inscription, les participants devaient, en équipe, parcourir la piste d’athlétisme d’Arvida pendant près de deux heures. Chaque tranche de 15 minutes équivalait à un cube d’énergie. Avant la date de l’évènement, les participants était invité à recueillir des dons pour la Fondation Jean Allard qui joue un rôle actif dans la cause de l’autisme au Saguenay-Lac-Saint-Jean.

«Naturellement c’est pour resserrer les liens. C’est bon pour la santé, c’est bon pour le mental, c’est vraiment une activité rassembleuse», raconte le directeur général de la Fondation Jean Allard, Guy Larouche. En raison d’une blessure à une côte, l’invité d’honneur, Pierre Lavoie, n’a pas pu être présent mercredi soir. Rappelons que l’entrepreneur et athlète avait été présent lors de la dernière édition, en mai 2017. Cette année, cinq jeunes de la Société de l’autisme et huit autres de l’École polyvalente de Jonquière ont eu la chance d’effectuer le premier tour d’honneur.

«Je travaille pour une entreprise en santé, donc si on veut montrer l’exemple, il faut que ça parte de nous pour convaincre nos clients de prendre soin de leur santé. C’est ma première participation à l’évènement», explique une participante Marianne Lamarche.

La soirée s’est conclue par la remise de prix et le dévoilement du montant amassé pour l’édition de cette année. Un souper était offert aux participants après la course.

À propos de Alexandra Morin

Curieuse dans l’âme, Alexandra adore savoir le fond de l’histoire. Le journalisme est pour elle, une façon de faire sa petite enquête. Originaire de Donnacona, elle n’a qu’un rêve, découvrir. Passionnée de musique, elle adore connaitre de nouveaux talents d’ici. La musique francophone est pour Alexandra, une partie importante de la culture québécoise. Aujourd’hui à l’âge de 19 ans, elle regarde derrière elle et est fière du chemin parcouru. La petite fille timide et réservée de l’époque a grandi et s’est épanouie. À l’époque, le sport, l’animation d’évènement et le travail avec des jeunes polyhandicapés lui on permit d’évoluer. Toujours prête à relever de nouveaux défis, Alexandra trouvera toujours la façon de se dépasser. La troisième année du programme signifie pour elle le début d’une nouvelle aventure.

À voir aussi

Josée Néron appuie le Publisac

La mairesse de Saguenay, Josée Néron, a confié au Quotidien cette semaine qu’elle défend fermement …