vendredi , 13 décembre 2019
Accueil / Actualités / Administration de la mairesse Josée Néron | Échec au bulletin de la première année
Administration de la mairesse Josée Néron

Échec au bulletin de la première année

L’administration de Josée Néron n’atteint pas la note de passage à sa première année de mandat, selon le chef du Parti des citoyens de Saguenay, Dominic Gagnon, et la chroniqueuse et consultante, Isabel Brochu. Les dossiers en lien avec l’amphithéâtre, la gestion chez Promotion Saguenay et l’augmentation de taxes expliquent en partie ce mauvais bulletin selon eux.

Photo de Parti des citoyens de Saguenay.

L’amphithéâtre est le plus grand échec de la première année de la mairesse estiment Mme Brochu ainsi que M. Gagnon. Ils stipulent que Josée Néron a mentionné dans ses promesses électorales qu’elle allait faire preuve de transparence et qu’elle allait consulter la population avant de prendre ses décisions.

La réalité est pourtant bien différente selon Isabel Brochu, qui affirme qu’elle a plutôt pris la décision avec son administration d’aller de l’avant avec l’amphithéâtre et que par la suite, elle a essayé de convaincre la population. «Josée Néron a présenté le projet à la Chambre de commerce avant même de le présenter à la population. Ce n’est pas comme ça qu’on fait de la consultation avec sa population», précise la chroniqueuse.

Promotion Saguenay et augmentation de taxes

La réorganisation de Promotion Saguenay a fait couler beaucoup d’encre durant la première année de Josée Néron. La nomination de Denis Lemieux à la tête de Promotion Saguenay en juillet dernier n’a pas fait l’unanimité. Sa démission trois mois plus tard prouve que ce choix a été un échec monumental, fait valoir Isabel Brochu.

Dominic Gagnon déplore également chez Promotion Saguenay et le fait que Mme Néron accuse encore l’ancienne administration de Jean Tremblay. «Je trouve ça déplorable que Mme Néron se soit autoproclamée présidente de Promotion Saguenay. Elle ne devrait avoir aucun lien avec cette organisation» mentionne-t-il, en réclamant sa démission.

D’autre part, en 2018, la Ville de Saguenay est celle qui a eu la plus haute hausse de taxes entre les huit autres municipalités comprenant plus de 100 000 habitants. L’augmentation de taxes de 4,1% est deux fois plus grande que ce qu’elle avait promis. La mairesse a admis ne pas avoir respecté cet engagement et on prévoit également une hausse du compte de taxes de 2 % en 2019.

L’avenir du Parti des citoyens de Saguenay

Questionné sur le bilan de l’année 2018 pour son propre parti, le chef du PCS précise qu’il en fera un complet au début du mois de novembre. Il laisse entendre toutefois que le parti est en réflexion concernant son avenir. M. Gagnon souhaite peutêtre changer le nom du parti pour repartir sur un nouvel horizon et avoir un vent de fraicheur au sein de son organisation politique.

La Pige a tenté d’obtenir une entrevue avec la mairesse Josée Néron sur le bilan de cette première année. Le cabinet a toutefois répondu qu’aucune entrevue ne sera accordée puisqu’une conférence de presse est prévue à ce sujet dans la semaine du 5 novembre

À propos de Cédric Ouellet

Originaire de la municipalité de Blainville située sur la Rive-Nord de Montréal, Cédric Ouellet est un jeune âgé de 19 ans passionné de sport et mordu de statistiques sportives. Que ce soit le hockey, le golf, le soccer ou encore le tennis, il est toujours partant pour en discuter ou encore bien à le pratiquer. Outre le sport, il s’intéresse également à la politique et au journalisme d’enquête. Après son passage à l’école secondaire Saint-Gabriel où il a passé ses cinq années en sport-études option hockey, Cédric n’a pas hésité une seconde avant de se lancer le défi de venir étudier à plus de 475 km du domicile familial. C’est avec l’envie d’en apprendre davantage sur le métier de journaliste qu’il a choisi d’étudier au Cégep de Jonquière. Encore indécis pour le moment entre le journalisme écrit ou la télévision, il espère grandement réussir à percer dans le domaine des communications et qui sait un jour peut-être, couvrir une partie des Canadiens de Montréal ou bien une élection provinciale.

À voir aussi

Josée Néron appuie le Publisac

La mairesse de Saguenay, Josée Néron, a confié au Quotidien cette semaine qu’elle défend fermement …