samedi , 17 novembre 2018
Accueil / Opinions / La fête des Morts se meurt

La fête des Morts se meurt

Les jeunes de Dolbeau-Mistassini ont déjà célébré l’Halloween. C’était hier, le 26 octobre, que les enfants ont passé porte par porte, en quête de sucreries. Cinq jours avant la fête des Morts. Un sketch des Denis Drolet est moins absurde que l’idée de placer l’Halloween le 26 octobre.

Depuis quand est-ce qu’une municipalité se donne le droit de déplacer une fête? Quelle est la suite? À Trois-Rivières, on fête Noël en mai! Puis, à Sept-Îles, on aime bien se donner des oeufs de Pâques le 26 août, c’est plus pratique!

Selon le conseil de ville, effectuer la collecte de bonbons la veille de la fin de semaine serait plus pratique. Depuis cette décision, l’hôtel de ville a l’allure d’une vraie maison hantée. Lorsque l’aspect pratique empiète sur la magie, ce n’est pas pratique, c’est pathétique. La magie se meurt face aux préoccupations de papa et maman.

Cette année ce qui fait le plus peur n’est pas le nouveau Halloween au cinéma; ce n’est pas le costume de Simon, 8 ans, non, c’est l’Halloween à Dolbeau-Mistassini.

À propos de Alex Tremblay

C’est dans le centre-ville de la Vieille-Capitale, qu’un jeune homme, dénommé Alex Tremblay vu le jour. Grandissant à Loretteville, une banlieue de Québec, les visites à la bibliothèques et les scouts viendront remplir ses soirs de la semaine. Cependant, ce n’est qu’à l’âge de 10 ans qu’il découvre ce qui deviendront deux de ses plus grandes passions. L’improvisation et le hockey viennent rapidement prendre une place d’importance dans sa vie. S’il se trouve un réel talent pour le premier, on ne peut pas en dire autant pour le second. Par contre, il possède une excellente connaissance sur ledit sujet. C’est au secondaire, qu’il se déniche une autre passion. Il rencontre The Grand Budapest Hotel qui viendra bercer son imaginaire. Depuis, il rêve de pouvoir réunir tout ce qu’il aime dans un projet à saveur humoristique.

À voir aussi

La nouvelle règle des trois «D»

Quand on parle d’environnement, le code mnémotechnique qu’on apprend aux enfants est celui des trois …