mardi , 19 février 2019
Accueil / Arts & culture / Côté-Cour | Une programmation colorée à Jonquière
Côté-Cour

Une programmation colorée à Jonquière

Poésie, musique émergente et populaire, de même humour figurent à la programmation hiver-printemps 2019 du Côté-Cour, dévoilée jeudi soir à la salle de spectacle jonquiéroise.

L’ambiance était à la fête au Côté-Cour alors que le groupe BDT a animé la foule avec quelques morceaux entraînants.

Le directeur général, Dario Larouche, a dévoilé une programmation des plus variées. «On essaie de ne pas avoir de ligne directrice pour notre programmation. Chaque saison on présente plein de styles différents et on encourage les compositeurs-interprètes francophones», a-t-il expliqué.

Le collectif de poésie Le Clan des mots débutera cette nouvelle saison haute en couleur avec Piquer au vifle 17 janvier, une soirée cabaret de récitation de poésie. Au total, cinq soirées de poésie par le collectif seront présentées au cours de cette programmation.

Les spectacles de musique varient entre l’émergent, avec le groupe saguenéen Vice E Roi le 13 avril, et le populaire, avec Karim Ouellet le 1ermars. Ils naviguent aussi entre le Hip Hop, avec Rymz le 25 janvier, et le jazz et le blues, avec Jordan officer le 25 avril.

L’humour sera également de la partie avec Pure Couturede Mélanie Couture le 2 février et le rodage d’Enfant roi de Rosalie Vaillancourt le 7 février. La pièce de théâtre iLove Udu Théâtre du mortier sera aussi présentée les 23, 24 et 25 mai.

Présence dynamique

Présents à la soirée, le député de Jonquière à l’Assemblée nationale, Sylvain Gaudreault, et le conseiller municipal Kevin Armstrong ont tous les deux tenu à féliciter le Côté-Cour pour sa présence culturelle dynamique pour le centre-ville de l’arrondissement.

D’autre part, la salle de spectacle subira une cure de jeunesse. Dario Larouche et la directrice de salle, Jade Beaudette, ont annoncé que l’équipe commence à se préparer pour les rénovations du bâtiment. «Il y a de grandes rénovations très nécessaires à venir, il faut changer le Côté-Cour du sol jusqu’au toit», a affirmé M Larouche.

À propos de Ann-Sophie Gravel

Originaire de Saint-Georges, en Beauce, Ann-Sophie Gravel rêve de radio depuis son plus jeune âge. N’ayant pas eu de télévision câblée lorsqu’elle était jeune, un détail qu’elle se plaît à rappeler souvent à ses amis, Ann-Sophie a grandi en écoutant la radio de Radio-Canada tous les soirs plutôt que la télévision. Après une visite dans les studios de la société d’État ainsi qu’une visite en ATM, la jeune fille avait maintenant un but : venir étudier à Jonquière pour un jour, elle aussi, parler à la radio. Elle s’est toutefois ravisée après quelque temps pour finalement choisir le journalisme. Depuis, elle s’est découvert une passion pour l’écriture et l’actualité. Elle a coanimé une émission d’actualités à CKAJ, a écrit un texte pour le magazine AL13 et a travaillé un été en tant qu’agente de communication pour la Fédération de la relève agricole du Québec.

À voir aussi

Du karaoké au coeur des Monts-Valin | Chanter en pleine forêt

Déjà connu pour son YourteFest, un festival de musique qui accueille des artistes professionnels et …