mercredi , 19 juin 2019
Accueil / Actualités / MRC du Fjord | Les services d’urgence améliorés
MRC du Fjord

Les services d’urgence améliorés

La mise en place du protocole aura nécessité un investissement total de 155 000 $
Photo: Anthony Toupin

Les motoneigistes, chasseurs, randonneurs et pêcheurs auront désormais droit à des services d’urgence améliorés sur le territoire de la MRC du Fjord-du-Saguenay grâce à la mise en place d’un protocole local d’intervention d’urgence ((PLIU).

 «Maintenant, les intervenants seront mieux préparés. La coordination des interventions sera mieux organisée. La protection sera accrue dans les secteurs non accessibles dans le réseau routier. Notre travail ne s’arrête pas là, a assuré le maire de Bégin et préfet de la MRC du Fjord-du-Saguenay, Gérald Savard.  Maintenant que la MRC dispose d’un protocole défini, il faut continuer à déployer les efforts nécessaires pour assurer la sécurité des citoyens.»

La mise en place du protocole aura nécessité un investissement total de 155 000 $, dont 137 424 $ proviennent du ministère de la Sécurité publique. Celui-ci vise à encadrer les responsabilités des intervenants lors d’opérations effectuées par un service de sécurité incendie, policier et ambulancier. «Cela a été rendu possible grâce à la collaboration des services incendie de notre territoire et ceux-ci coordonneront maintenant toutes les interventions visant à porter secours à une personne blessée qui est située dans une zone hors route», a poursuivi Gérald Savard.

Pour mieux combiner les services, les pompiers de Saint-Honoré seront appelés pour le secteur nord de la MRC. Dans le cas des municipalités du Bas-Saguenay, la Régie intermunicipale de sécurité incendie du Fjord sera envoyée sur les lieux en cas de détresse.

«Lorsque le projet a démarré, nous avons manifesté notre intérêt d’offrir ces services. En tant que maire de la ville de Saint-Honoré, je connais mon équipe de pompiers et j’en suis fier. Je peux vous dire que notre service sera à la hauteur», a assuré le maire de Saint-Honoré, Bruno Tremblay.

Une belle carte de visite

 L’arrivée de ce protocole aura un impact sur les touristes qui souhaiteraient réaliser des activités à l’extérieur tout en sachant qu’ils seront en sécurité.

«Nos citoyens vont être touchés par cette nouvelle, mais il ne faut pas oublier les touristes dans cette histoire. Ils vont se sentir en sécurité de venir sur la MRC du Fjord», a lancé le maire de Saint-Honoré, Bruno Tremblay.

Considéré comme l’un des plus grands attraits de la région, le Mont-Valin propose une panoplie d’activités à ses visiteurs: camping, pêche, chasse, kayak, randonnée pédestre, escalade, ski nordique, raquette, traineau à chien sont des activités offertes aux citoyens. De plus, on y compte plus de 1000 km de sentiers de motoneige.

«On a un territoire quand même assez grand. Il y a beaucoup de personnes qui circulent. Il a des risques quand même qui sont là, mais les gens vont être heureux d’apprendre qu’ils pourront circuler en sécurité», a noté le maire de L’Anse-Saint-Jean, Lucien Martel.

À propos de Anthony Toupin

Grand amateur de sport depuis qu’il est tout jeune, Anthony étudie en Art et technologie des médias dans le but de devenir journaliste sportif. Natif de Champlain, un village situé tout près de Trois-Rivières, il a commencé à travailler dans le domaine des médias dès l’âge de 15 ans alors qu’il s’occupait des médias sociaux et du site web des Cataractes de Shawinigan. Cette expérience lui a ensuite donné la chance de devenir pigiste attitré à la couverture des Saguenéens de Chicoutimi pour le Journal de Québec. Grâce à ce nouveau défi, il a eu la chance de couvrir plusieurs événements, dont des compétitions de curling et de cyclisme. Son plus grand rêve serait d'être journaliste sportif dans la Ligue nationale de hockey.

À voir aussi

Période de changement de pneus tardive dans la région

Le Saguenay-Lac-Saint-Jean vit une période de changement de pneus plus tardive et plus graduelle que …