dimanche , 16 décembre 2018
Accueil / Actualités / Soupe populaire de Chicoutimi | Les nouvelles installations inaugurées
Soupe populaire de Chicoutimi

Les nouvelles installations inaugurées

L’inauguration officielle de la Soupe populaire de Chicoutimi a eu lieu jeudi dans les locaux de la rue du Havre. Les installations ont subi des rénovations majeures durant les sept dernières semaines et ont été complètement modernisées.

Les travaux ont nécessité des investissements totalisant 190 000 $ dont la moitié a été défrayée par la Ville de Saguenay. Les toilettes et la cuisine ont entièrement été rénovées de même que la fenestration et le système de chauffage.

Le conseil d’administration de l’organisme avait pour objectif, depuis le début du projet de rénovation en 2017, d’améliorer la fonctionnalité des installations de même que la salubrité des lieux. Selon un bénévole qui s’implique depuis deux ans au sein de l’organisme, Benoit Yacola, ce sont des changements qui vont grandement améliorer la qualité de leurs services.

Le fondateur de l’endroit, l’abbé Léonce Bouchard, a quant à lui œuvré à titre de bénévole depuis 1989 et se dit très fier des améliorations apportées. Durant toutes ces années, il relate que peu de changements avaient été réalisés. Il a d’ailleurs profité de l’évènement pour remercier tous ceux qui l’ont toujours aidé.

«J’ai mis plusieurs services en place qui répondent à des  besoins durant les dernières années, mais si ces centaines de personnes n’avaient pas contribué et collaboré au bon déroulement, nous n’aurions pas eu autant de repas à servir», a-t-il ajouté.

La mairesse de Saguenay Josée Néron a tenu à souligner l’importance des organismes communautaires dans la région et a notamment souligné l’excellent travail des citoyens bénévoles comme l’abbé Bouchard. « La Ville de Saguenay est très fière d’être partenaire du projet. À la venue du temps des Fêtes, je pense que c’est un très bon message qu’on envoie», a-t-elle soutenu.

La Soupe populaire de Chicoutimi compte bientôt 30 années d’opération. De 50 à 90 repas sont servis chaque jour, mais les bénévoles présents ont soutenu que ces chiffres seront à la hausse avec l’hiver qui arrive.

 

 

 

 

 

 

 

À propos de Mari-Lou Bonenfant

La touche-à-tout de 19 ans se réjouit de pouvoir étudier dans un domaine qui la passionne depuis toujours : les communications. Véritable adepte de l’information, Mari-Lou ne fait pas les choses à moitié pour atteindre ses rêves les plus fous. Elle quitte Repentigny, sa ville natale, à 17 ans afin de venir étudier au Cégep de Jonquière en ATM. Comme bien d’autres, elle rêve de briller au petit écran un jour que ce soit en tant que présentatrice météo ou bien en tant que chroniqueuse culturelle. Pour atteindre ses plus grands objectifs, elle accepte donc tous les petits engagements qui s’offrent à elle sans chercher à brûler d’étapes. Animatrice de gala, chroniqueuse à la radio ou encore même journaliste pour une plateforme culturelle dédié à l’entrevue avec des personnalités du milieu artistique, Mari-Lou ne peut s’empêcher d’accepter de participer à des projets. Elle ne s’arrête jamais, c’est plus fort qu’elle. Voyageuse à ses heures et charmée par le monde de la mode, elle prend le temps de garnir soigneusement son coffre à outils avant de se lancer dans la cour des grands. Tôt ou tard, elle est convaincue que la vie lui donnera la chance de faire un métier qu’elle chérira.

À voir aussi

Anthropocène, l’époque humaine | Un documentaire saisissant

Les spectateurs du documentaire Anthropocène: l’époque humaine ont été saisis par les images époustouflantes des …