mercredi , 13 novembre 2019
Accueil / Actualités / Football collégial | Les Gaillards remportent le Bol d’or
Football collégial

Les Gaillards remportent le Bol d'or

 

Les Gaillards de Jonquière remportent un deuxième Bol d’or en trois ans. (Photo: Amélyse Morel)

Les Gaillards de Jonquière ont remporté un deuxième Bol d’or en trois ans samedi soir au Complexe sportif Claude-Robillard dans une victoire de 45-13 contre les Indiens du Collège Ahuntsic.

L’équipe jonquiéroise a bien commencé le match en inscrivant un touché à 3 :26 grâce à Glodi Halafu. La réplique des adversaires n’a pas tardé avec une course de 45 verges par Laurent Sansalone. Cependant, comme ils n’ont pas réussi leur botté de transformation, les Gaillards ont eu une maigre avance de 7-6 après un peu plus de cinq minutes de jeu.

À la fin du deuxième quart, avec un peu moins de dix secondes à faire, les Indiens avaient la possibilité de mettre un genou au sol et d’écouler le temps. À la place, ils ont décidé de jouer le jeu et les Gaillards en ont profité pour leur enlever le ballon et le ramener dans la zone des buts. Selon l’entraîneur-chef des Gaillards, François Laberge, il s’agit «du moment marquant de la rencontre» puisque son équipe retournait au vestiaire avec une avance de 24-13.

Pour la deuxième demie, l’équipe d’Ahuntsic ne semblait pas avoir digéré ce dernier jeu, puisqu’elle a eu de la difficulté à ajouter des points à sa fiche, au contraire de l’équipe saguenéenne qui a profité de certaines erreurs de ses adversaires pour complètement contrôler la partie.

Une victoire qui conclut bien la saison de rêve des Gaillards. «Je suis heureux de mon groupe de joueurs, content de tous les sacrifices qui ont été faits et de pouvoir terminer 11-0 et remporter le Bol d’or, on ne peut pas être plus heureux», s’est exclamé François Laberge.

Un dernier match

Il s’agissait du dernier match pour au moins une dizaine de joueurs de l’équipe. De ce nombre, il y a le secondeur Jérémy Bernier qui vient de terminer sa troisième année avec l’équipe jonquiéroise. Ce match était très important pour lui, puisque remporter le Bol d’or était une belle façon de se retirer du sport. «C’est une victoire très enrichissante et quelque chose d’incroyable. Surtout qu’on ne s’attendait pas à avoir une si grosse offensive, puisque les visiteurs n’ont pas accordé beaucoup de points dans leur dernier duel», a-t-il déclaré après la rencontre.

Le secondeur Jérémy Bernier accompagné de son coéquipier, Hugo Pereira. (Photo: Amélyse Morel)

 

À propos de Amélyse Morel

Native de Val-d’Or, en Abitibi, Amélyse Morel est une personne qui adore les défis. Après plusieurs rencontres enrichissantes dans le monde médiatique, elle s’inscrit en Art et technologie des médias en journalisme. Passionnée par les sports depuis son tout jeune âge, ceinture noire en karaté, elle tente de percer le monde du journaliste sportif. Depuis 2012, Amélyse s’est découvert une grande passion pour la photographie d’événements. C’est à compter de ce moment qu’elle prend des contrats photo principalement des athlètes. Plus tard, elle se voit responsable du contenu médiatique pour une équipe sportive ou encore démarrer un projet auquel elle songe depuis un bon moment. Son plus grand rêve serait probablement de faire le tour de tous les arénas de la Ligue nationale de hockey.

À voir aussi

Mme Miville-Dechêne devant les étudiants en ATM

«Être à Ottawa, ça renforce notre nationalisme» – Julie Miville-Dechêne

La sénatrice Julie Miville-Dechêne constate que le bilinguisme à Ottawa repose essentiellement sur les francophones. …