vendredi , 20 septembre 2019
Accueil / Actualités / Semaine de la prévention des dépendances | La poésie a sauvé David Goudreault
Semaine de la prévention des dépendances

La poésie a sauvé David Goudreault

Le romancier, chroniqueur, poète et travailleur social, David Goudreault, a confié que sa passion lui a permis de se débarrasser de ses problèmes de consommation lors d’une conférence qu’il a donnée à l’occasion de la Semaine de la prévention des dépendances, mardi soir à l’école secondaire Charles-Gravel.

David Goudreault récite de la poésie, un art qui a changé sa vie.

«J’ai eu un parcours avec des difficultés en ce qui a trait à ma consommation, mais j’ai fait le choix depuis 10 ans de ne pas consommer du tout», confie-t-il. Il recommande aux consommateurs et aux dépendants de «prendre l’énergie qui a été consacrée à la consommation, puis l’investir dans quelque chose de passionnant pour que la vie ait plus de saveur.»

Goudreault soutient que sa conférence a comme rôle de non seulement démontrer que la poésie est un art plus accessible que certains ne le croient, mais aussi de prouver que l’on peut vivre et créer sans consommer. «On a encore l’espèce de mythe en tête que les auteurs consomment, que c’est l’inspiration avinée, alors qu’on peut très bien vivre, créer et respirer sans consommer», défend-t-il.

L’éducateur en prévention des dépendances pour la Commission scolaire des Rives-du-Saguenay et président du comité régional de prévention des dépendances, Tommy Duchesne, est plus que satisfait de la conférence du romancier. «J’ai vraiment été impressionné de l’éloquence, de la pertinence, de la cohérence du discours», lance-t-il.

Il souhaite réinviter M. Goudreault afin qu’il soit davantage vu et entendu en région. «Il est en soi un exemple de résilience et de réussite», affirme M. Duchesne.

Il explique que le but du comité est d’exposer les jeunes à des influents positifs. «La dépendance, c’est un gros problème. Souvent, ce sont de petits moments comme celui-là [la conférence] qui font la différence, a-t-il souligné. J’espère que David aura su semer l’étincelle auprès des jeunes qui l’ont écouté ce soir.»

 

À propos de Gabrielle Poulin

Gabrielle Poulin est originaire de Candiac, sur la Rive-Sud de Montréal. Elle a complété ses études secondaires au Collège Durocher Saint-Lambert, et a poursuivi son parcours scolaire au Cégep de Jonquière. Après ses études à Saguenay, elle aimerait étudier à l’Université de Sherbrooke pour compléter un certificat en relations internationales, puis un BAC en droit. Durant l’année scolaire de 2017 à 2018, Gabrielle a animé le show Flashback 80-90 à la radio communautaire de Jonquière CKAJ. Elle adore aborder des sujets qui touchent l’international, ainsi que ceux qui concernent le domaine de la santé et des sciences. Plus tard, Gabrielle aimerait être correspondante à l’international pour un média québécois. Elle aimerait aller chercher l’information en anglais, puis la livrer en français.

À voir aussi

Carrefour Jeunesse-Emploi | Des activités pour tous les goûts

Le Carrefour Jeunesse-Emploi tiendra cinq activités cet automne dont une participation du mouvement «Action Zéro …