jeudi , 21 novembre 2019
Accueil / Arts & culture / Les Courants du Fjord de retour pour une 8e édition

Les Courants du Fjord de retour pour une 8e édition

Les étudiants de quatrième et cinquième secondaire, ainsi que ceux des cégeps, ont jusqu’au 14 décembre pour transmettre leur texte sous le thème de «Zoom sur une nuit blanche» dans le cadre du concours littéraire Les Courants du Fjord. Trois bourses totalisant 800 $ seront remises aux gagnants âgés de 21 ans et moins.

 

Pour le moment, aucun texte n’a encore été soumis. L’an dernier, seulement 16 jeunes avaient transmis leurs œuvres, soit 20 de moins que l’année précédente. Cette baisse n’inquiète toutefois pas la responsable du comité organisateur, Monique Tremblay, qui assure que les rédactions entrent toujours quelques jours avant la date limite. «Il y a quatre concours littéraires dans la région, il y a donc une forte compétition. On essaie tous de faire des thèmes variés, mais également de les lancer à des moments différents afin d’assurer la diversité.»

Toujours selon la responsable, les enseignants jouent un rôle clé dans le taux de participation au concours. «L’attitude des professeurs est importante. Lorsqu’ils soutiennent et encouragent leurs élèves, c’est souvent là qu’on voit ressortir les talents des jeunes.»

Pour Camille Galard, gagnante du deuxième prix de l’édition 2017, la motivation est beaucoup venue grâce à l’animateur du Club d’écriture du Cégep de Jonquière, Pierre-Luc Lavoie. «C’est lui et les autres participants qui m’ont dit de tenter l’aventure, car pour moi l’écriture n’est pas vraiment une passion, mais plus un passe-temps.»

Un recueil de textes

Mme Tremblay affirme vouloir réunir les textes des huit dernières années dans un recueil. C’est une idée qu’elle caresse pour la dixième édition. Les textes se retrouvent présentement en ligne, sur le site de la Société d’étude et de conférences section Saguenay—Lac-Saint-Jean. Pour participer, il faut écrire et envoyer un texte original à l’adresse www.uqac.ca/secnautesaglac/.

À propos de Josée-Ann Jomphe

« Il n'est jamais trop tard pour réaliser ses rêves », affirme Josée-Ann. De retour sur les bancs d'école à 29 ans, la jeune femme réalise son rêve de petite fille en devenant maintenant journaliste. Déterminée, confiante et armée d'une joie de vivre inébranlable, elle est prête à prendre et à faire sa place dans le milieu. Maintenant dans la trentaine, ses passions sont bien assumées. La Jonquiéroise désire voyager, écrire, faire de la télé et surtout, continuer de travailler avec le public. Ces 15 dernières années dans le service à la clientèle ont éveillé sa curiosité sans cesse grandissante. Elle souhaite dorénavant toujours en apprendre davantage sur les gens, les endroits et leurs histoires. Josée-Ann est une bourreau de travail et elle est prête à tout pour gravir les échelons afin de devenir une journaliste réputée.

À voir aussi

Le président d’honneur, Robin Harvey, le porte-parole des danseurs, Jean-Daniel Bouchard, la présidente du Prisme culturel, Caroline Larouche, la directrice artistique, France Proulx, ainsi que des danseurs du Prisme culturel et de Ballet Synergie. Ils se sont réunis à la salle Guillaume-Côté du centre Mario-Tremblay, mardi, pour officialiser le lancement du spectacle Casse-Noisette 2019.

Casse-Noisette | Le Prisme culturel mise sur la tradition

C’est avec un budget de 160 000 $ que l’école de danse d’Alma, Le Prisme culturel,renouvelle …