Accueil / Sports & loisirs / Trophée Roses des Sables | Karyne Gagné se prépare pour l’édition 2019
Trophée Roses des Sables

Karyne Gagné se prépare pour l’édition 2019

La température du désert marocain peut atteindre 45 degré durant le jour. La nuit, elle redescend environ à 5-10 degré. Photo : Flash-Sport

Amasser des fonds pour une bonne cause et devenir une meilleure personne, c’est ce que vise la Saguenéenne Karyne Gagné en participant au rallye du Trophée Roses des Sables 2019. Elle s’entraine et se prépare depuis environ un an et demi pour ce défi qui va la pousser à se dépasser dans le désert du Maroc

C’est en parcourant des sites internet de remise en forme que la femme de 39 ans est tombée par hasard sur le site de l’événement qui a lieu à la mi-octobre l’an prochain.

«Avec une partie du financement, on aide les enfants québécois, les enfants du Maroc et on s’aide soi-même en tant que personne en réalisant un défi, indique Mme Gagné. On devient meilleures et on espère en inspirer d’autres à se prendre en main et à réaliser leurs rêves.»

Karyne Gagné, photographe de profession, partira pendant deux semaines pour le Maroc en 2019.

Après avoir parlé avec la représentante québécoise de l’organisation Désertours, Valérie Julien, la Saguenéenne a décidé de participer en équipe de deux à ce défi de 2000 kilomètres dans le désert. Cependant, en raison de l’important investissement que demande la préparation pour ce défi réservé exclusivement aux femmes, sa partenaire a dû se retirer du projet.

Karyne Gagné va tout de même poursuivre l’aventure en solo. Elle a récemment décidé, après en avoir essayé un, d’effectuer le défi en quad. Les autres véhicules possibles sont le 4×4, la moto ou le side-by-side.

En vue du rallye, la Saguenéenne s’entraîne au centre de CrossFit l’Engrenage.

Un défi de financement

Pour participer en 2019, les 200 équipes participantes originaires du monde entier doivent chacune amasser un montant de 25 000 $. Le Québec représente chaque année le tiers des inscriptions et l’an prochain deux proviendront du Saguenay— Lac-Saint-Jean. Les fonds serviront à payer l’entièreté du rallye (inscription, véhicule, système de géolocalisation, billet d’avion, etc.) en plus de faire des dons à plusieurs organismes.

Le Club des Petits Déjeuners, l’organisation Enfant du Désert, la Croix-Rouge et plusieurs autres bénéficient depuis 18 ans de dons de la part du rallye.

La Saguenéenne et son ancienne partenaire ont déjà effectué plusieurs activités de financement dont des participations aux marchés de Noël de la région, la vente de bracelets, la vente de bière commanditée par la brasserie l’Opéra et des participations à des 5 à 7.

À propos de Nicholas Lamothe

Passionné par tout ce qui touche de près ou de loin à la course à pied, Nicholas Lamothe est un mordu de l’information vulgarisée, peu importe le domaine ou le sujet. Politique, économie, sport et même technologie, il s’est tourné vers le journalisme pour pouvoir tout apprendre. L’an dernier, il a remporté les honneurs lors d’un concours de rédaction sur l’actualité de l’aluminium à lequel ont pris part une quarantaine de participants. Que ce soit pour un test physique ou un test de compétence, il se donne toujours à fond. Quand il a une idée en tête, rien ne peut affecter sa détermination. Sa prochaine épreuve sera de choisir un programme universitaire, choix qui s’annonce délicat en raison de sa grande curiosité pour le monde qui l’entoure. Les multiples déménagements que Nicholas a vécus tout au long de sa vie lui ont permis d’être à l’aise même hors de sa zone de confort. Il rêve ainsi d’avoir la chance de parcourir le globe tout en partageant ses découvertes en tant que correspondant à l’international.

À voir aussi

Ligue de hockey préparatoire scolaire | Brendon Lebel réalise un rêve

À seulement trois semaines, le Saguenéen Brendon Lebel a contracté une méningite qui a affecté …