Accueil / Actualités / Quatre cadeaux par enfant | Le défi est lancé !
Quatre cadeaux par enfant

Le défi est lancé !

Le défi de Noël «4 cadeaux maximum par enfant» attire l’attention de nombreux parents sur les réseaux sociaux. L’initiative a pour but de mettre un frein à la surconsommation lors de la période des fêtes et mettre de l’avant l’importance des valeurs familiales.

Faisant le tour de l’Internet depuis quelques semaines, le principe de ce défi est d’offrir un maximum de quatre cadeaux par enfant qui leur seront utiles le plus longtemps possible. La famille offre à l’enfant un cadeau qu’il veut, un cadeau qu’il peut lire, un cadeau qu’il peut porter et un dont il a besoin.

Cette publication sur les réseaux sociaux a suscité l’attention de plusieurs parents, dont Stéphanie Pelchat, mère de trois enfants, qui souhaite faire entrer cette tradition dans sa famille cette année. «Cela permet de faire un magasinage plus éclairé souligne-t-elle. On fait des petits cadeaux qui ne coûtent pas cher et ça permet de se sensibiliser à Noël.»

Dans certaines familles, s’offrir des cadeaux hors de prix n’a jamais été une nécessité. Pour Nancy Boily, mère de quatre enfants et sensible à la surconsommation, célébrer Noël ne se définit pas par le nombre de cadeaux qui se trouvent en dessous du sapin, mais plutôt par le temps de qualité partagé lors du réveillon. «Pour nous, Noël ce n’est pas synonyme de consommation affirme Nancy Boily. À Noël, on a du fun, on est ensemble, on cuisine et c’est vraiment le sens que j’ai voulu donner à cette fête.»

Puisque les cadeaux sont devenus une tradition, il serait difficile de les effacer totalement de la soirée du 24 décembre. Par contre, plusieurs moyens permettent de réduire l’empreinte écologique et l’argent qui sort du portefeuille.

Offrir des cadeaux «fait maison» est une excellente méthode pour d’économiser. La seule chose que cela demande, c’est le temps. «Chaque Noël, ma sœur nous offre une boule de Noël à mettre dans le sapin qu’elle a peinte elle-même. C’est vraiment un beau cadeau à recevoir, c’est chaleureux et c’est personnalisé», affirme Stéphanie Pelchat. Souvent, c’est le temps qui manque, mais il faut se donner la peine de le faire et c’est le défi que je me suis lancé cette année.»

À propos de Fany Michaud

Originaire de Lévis, Fany est une jeune fille qui ne recule devant rien. Grande passionnée de la communication et véritable mordue du monde des arts et spectacles, Fany décida à l'âge de 17 ans de quitter le foyer familial pour venir s'installer à Jonquière. Ayant un fort intérêt pour la culture, il n'est pas surprenant de la retrouver au musée ou au théâtre régulièrement. Malgré son petit penchant pour la culture, elle s'intéresse tout de même à tout ce qui touche le monde journalistique que ce soit de l'actualité, de l'histoire ou de la politique. Avec un bagage rempli d'expérience, sa sociabilité et sa forte personnalité, elle n'hésite pas à s'ouvrir sur le monde pour en apprendre un peu plus de jours en jours. Dotée d'une grande curiosité, Fany est prête à relever n'importe quels défis pouvant la faire grandir dans sa future carrière. Que ce soit pour être chroniqueuse culturelle ou critique, Fany ne ferme pas les portes aux occasions qui se présentent à elle.

À voir aussi

La Pige à Tours | Devenir journaliste, un rêve complexe en France

Les aspirants journalistes qui œuvrent dans la belle province accèdent aux programmes d’éducation avec une …